Connect with us

Dakar – Une grande marche contre l’homosexualité ce vendredi

Publié

Le

C’est dans une salle à moitié remplie par les journalistes et acteurs religieux à l’instar des Sérignes et Marabouts venus de la ville sainte de Touba que le «COLLECTIF NON A L’HOMOSEXUALITÉ» a tenu sa conférence de presse.

Ce collectif regroupe plus d’une dizaines d’associations comme Nittu Deug, le Comité de suivi du forum sur le non respect des valeurs religieuses et la dégradation des mœurs, la Ligue sénégalaise des patriotes (LSP/BOKK YENN), l’Organisation islamique JAMRA, ASDREM de Sérigne Bassirou Mbacké, la Ligue des imams et des prédicateurs du Sénégal, Mouride Action, l’Association des élèves et étudiants musulmans du Sénégal pour ne citer que celles-là. Ensemble, ils annoncent l’organisation d’une grande marche ce vendredi 22 janvier 2016 après la prière. La marche qui aura pour point de chute la place de l’Obélisque aura pour principal message, «NON A L’HOMOSEXUALITÉ AU SÉNÉGAL».

Prenant la parole tour à tour, Abdou Karim Gueye de Nittu Degg, Ousmane Barro de Rassemblement Islamique de la République ( RIS ALWAHDA) et le professeurs Malick Ndiaye ont énuméré les cinq principaux points de leur revendications. A cet effet, ils:

1- Interpellent le chef de l’Etat sur sa responsabilité de préserver les valeurs religieuses, culturelles et morales, base de la paix et de la cohésion nationale.

2- Exigent du ministre de l’intérieur, M. Abdoulaye Daouda Diallo de dissoudre toutes les associations d’homosexuelles. Car, le secrétaire général de la Raddho avait annoncé l’existence de 9 association de cette nature au Sénégal.

3- Demandent la démission immédiate de Me Sidiki Kaba de son poste de Ministre de la justice du Sénégal, à cause de sa propension manifeste à défendre les homosexuels.

4- Exigent des députés à l’assemblée nationale de réviser les lois portant sur les actes contre nature en interdisant nommément : L’homosexualité, le lesbianisme, la bisexualité et le transgenre, afin de mettre fin à toute interprétation perverse de la loi en question.

5- Décident unanimement de porter plainte contre les 11 présumés homosexuels de Kaolack pour les délits d’attentat à la pudeur, atteinte aux bonnes mœurs et à la conscience des croyances de toutes obédiences confondues et pour avoir traumatisé et porté atteinte à l’innocence des enfants de cette école à qui les juridictions nationales et internationales accordent une protection spéciale en raison de leur manque de maturité physique et intellectuelle.

Une conférence de presse qui a donc tenu toutes ses promesses avec les chaudes interventions du professeur Malick Ndiaye qui a traité le ministre de la justice Me Sidiki Kaba d’analphabète quant à son interprétation de la loi portant sur les actes contre nature dans le code pénal. Pour le professeur sociologue, l’acte contre nature ne comprend pas l’homosexualité. Il a aussi déploré l’attitude des pervers qui se basent sur la pauvreté des jeunes et enrôlent dans l’homosexualité.

Le jeune Abdou Karim Gueye dans son allocution n’a pas oublié de lancer un message à Wally Seck et sa bande qui s’habillent de la manière la plus féminine possible ces derniers temps. «Ces jeunes tout d’abord sont minoritaires dans leurs actes et nous savons qu’ils sont financés et soutenus par des lobbies» a précisé le leader de Nittu Deug.

Senenews

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.