Connect with us

Dialogue politique : dos à dos, les protagonistes de nouveau autour de la table ce vendredi

Publié

Le

DialogueOP3-622x300Après quatre heures de discussions, l’opposition et la mouvance n’ont pas parvenu à un accord. C’est pourquoi ces deux antagonistes devront reprendre les discussions ce vendredi à 10h.

Au sortir de cette rencontre qui a été ‘’très houleuse’’, Amadou Damaro Camara de la mouvance présidentielle est revenu sur les points débattus : «Comme il fallait s’y attendre, il y a eu des points d’achoppement. On a planché sur l’établissement d’un ordre du jour pour les jours à venir. Il y a un point qui est parti de préalable pour participer au dialogue, c’est-à-dire le point préjudiciel pour rester au dialogue, qui est l’annulation du chronogramme en sa partie élections communales et communautaires.»

La mouvance n’est pas encore prête à satisfaire cette exigence de l’opposition républicaine : « Il n’est pas possible de demander à une institution républicaine d’annuler, dans la salle, un chronogramme qu’elle a déjà établi. Donc, il ne revient pas à nous de l’annuler. Il ne revient même pas à nous de demander à la CENI de l’annuler. »

Selon Damaro Camara, les revendications de l’opposition ont été inscrites à l’ordre du jour du dialogue : « Tous les points d’ordre du jour qu’ils ont demandé ont été posés : l’examen de la CENI, l’évaluation du travail de la CENI, l’indemnisation et la poursuite judiciaire, etc. Ce sont là des problèmes discutés lors du précédent dialogue.»

Quant au porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, il a dit que les débats ont tourné autour de l’annulation du chronogramme électoral concernant les élections communales et communautaires : «Pour cette première journée, les discussions ont porté sur la levée de notre préalable, qui est en effet devenu une question préjudicielle liée à l’annulation du chronogramme électoral concernant les communales. Nous avons dit qu’il faut que cette question soit résolue avant qu’on ne passe à l’examen des questions de fond. Donc, nous avons eu de longs débats houleux mais aucun consensus ne s’est dégagé au terme de quatre heures de discussions. »

Suite au manque de consensus, les deux parties ont décidé de revenir autour de la table, vendredi 19 juin à 10h.

«Nous avons préféré levé la séance aujourd’hui pour reprendre demain à 10 heures », a-t-il conclu.

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.