Connect with us

Guinée : Une réunion technique pour relancer l’économie post Ebola dans l’espace de l’UFM

Publié

Le

Discuter afin de parvenir à un consensus sur les mécanismes financiers et institutionnels entre les pays membres de l’Union du Fleuve Mano, devant être utilisés dan le cadre de la mise en œuvre du programme sous-régional et finaliser l’estimation de ses coûts, était au centre des débats, lors d’une réunion technique sous régionale et ministérielle tenue à Conakry.

Une réunion qui a vu la participation du Ministère de la Coopération internationale, le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), le Secrétariat de l’Union du Fleuve Mano (UFM), les experts techniques et des ministres des Finances/ Planification du Développement, des Affaires Etrangères/ de la Coopération Internationale, de la Justice, des pays membres (La Guinée, la Sierra Léone, le Liberia et la Côte d’Ivoire).

«Ces réunions ont élaboré le programme de relance en mettant l’accent sur neuf domaines prioritaires avec une matrice des coûts, qui devait être complété avec l’appui d’un consultant spécialiste des coûts. Ce programme a été approuvé par les ministres pour présentation à la Réunion de printemps à Washington, aux USA», a soutenu  la secrétaire exécutive de l’UFM, Hadja Saran Daraba.

Elle a également affirmé que pour exécuter ces directives, le Secrétariat de l’UFM, en collaboration avec les Etats membres concernés, a organisé deux réunions technique et ministérielle, du 16 au 18 mars 2015, à Freetown (Sierra Léone), et du 08 et 09 avril 2015, à Monrovia (Liberia), pour mettre au point et finaliser un programme sous-régional de relance socioéconomique Post-Ebola, assorti de coûts, pour soumission aux ministres, pour approbation.

 «Le secrétariat de l’UFM, conformément à sa mission, continuera de coordonner inlassablement la formulation et la finalisation de ce programme régional accès sur les perspectives de relance des économies des Etats membres en récession, afin de permettre à notre sous-région d’être prête à défendre ce programme prêt de nos partenaire en juillet en NEW YORK», a-elle ajouté.

A son tour, le ministre de la Coopération Internationale, Kouboubou Moustapha Sano  a martelé que vu le contexte économique amorti par la fièvre Ebola, il devient impératif pour  l’UFM, de faire face aux défis en présence, en adaptant les sculptures ou contexte post-Ebola, ce qui a rendu nécessaire l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan stratégique de relance socioéconomique post-Ebola, validé par les chefs d’Etats de l’UFM.

« Les documents qui, soumis à l’examen de notre Conseil par les experts unis depuis quatre jours, devront orienter notre cheminement vers une véritable relance économique post-Ebola conformément à nos objectifs», a ajouté le ministre de la Coopération.

 Amadou Diallo | Guinee360 – Actualité en Guinée Conakry

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.