Connect with us

Guinee : Rôle et place de la CENI : le conseiller juridique parle sans convaincre

Publié

Le

Un centre bibliothécaire de la place situé à Kaloum a servi  de cadre le 16 mai dernier à une rencontre organisée par le Réseau Emergence Guinée (REGUI).

L’objectif était d’échanger sur le  thème : « Rôle  et place de la CENI dans le processus électorale en Guinée ».  Le thème a été développé par le conseiller juridique de la CENI, Me. Bader Kaba accompagné  du secrétaire général de la CENI Bokar Cissoko et le directeur du département Communication de la CENI, Alpha Yéro Condé. Le  tout sous la modération du chef service chargé de la gestion de la mémoire institutionnelle et administrative de la CENI, Abdoulaye Jho Diagne.

L’idéal était de démontrer jusqu’où la responsabilité de la CENI est située dans l’organisation d’une consultation  électorale en Guinée.

En collaboration avec les partenaires techniques notamment le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), la CENI crée toutes les conditions pouvant favoriser la tenue du scrutin libre, crédible, transparent et accepté de tous.

Il s’agit entre autres,  de la révision du fichier électoral, de la production des cartes d’électeurs et d’autres documents électoraux ainsi que le déploiement du matériel des bureaux de vote qui est suivi du vote proprement dit,  à l’issue duquel, la CENI centralise et publie les résultats provisoires. Le reste est géré par la Cour Constitutionnelle qui  est  chargée de statuer sur tous les contentieux électoraux s’il y a lieu avant de proclamer les résultats définitifs pour le cas précis des élections présidentielles et législatives ; a-t-on indiqué.

A l’issue  des débats, le conférencier Me. Bader Kaba et l’auditoire se sont mis d’accord sur l’indépendance de la CENI    par rapport  aux différentes  activités qu’elle  mène dans le processus électoral en général et en  particulier celui en cours pour la  présidentielle du 11 octobre 2015.

Par ailleurs, un déficit de communication a été dénoncé par une participante qui soutient que si une bonne communication et sensibilisation  accompagnaient ou précédaient les actions menées sur le terrain, la CENI serait complètement exempte de toutes les accusations et de critiques dont elle fait l’objet.

A la fin de la conférence, nombreux sont les participants qui ont déclaré ne rien comprendre des explications fournies par le juriste et d’autres ont accusé sa diction nasarde avec un mauvais exercice phonétique. Il a été demandé aux uns et aux autres d’écrire les questions et de les déposer au secrétariat de la CENI pour des réponses écrites.

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.