Connect with us

Jammeh répond à l’ONU: « Nous ne laisserons pas notre sécurité à des chiens »

Publié

Le

Yaya Jammeh ne compte pas reculer d’un iota. Le concert de condamnations qui a suivi la répression sanglante des manifestations pacifiques de la semaine dernière ne semble pas l’inquiéter.

Le président Jammeh qui s’est confié au journal gouvernemental, The Daily Observer, à son retour du sommet de l’Oci en Turquie, indique que toute cette  » agitation est entretenue par des forces subversives », rapporte L’As, qui veulent détruire la Gambie. Et demande aux  » gambiens de ne pas se tromper sur les agissements de ces forces qui ont toujours été les ennemies de l’Afrique. Des gens qui se proclament démocrates alors qu’ils n’ont pas donné à la Gambie en deux décennies plus de 500 € ».

Très remonté, le président Gambien a dénoncé l’attitude des Etats-Unis qui ont publiquement condamné la réaction sévère du gouvernement gambien contre les manifestations pacifiques. « Il y a certains pays qui prétendent être des démocraties alors qu’ils n’ont de cesse de brimer les Noirs chez eux. Ils parlent de démocratie alors qu’ils se permettent de tuer des gens qu’ils accusent d’être terroristes à 20 000 Km de chez eux. Au nom de la sécurité nationale, ils tuent des gens qui ne possèdent même pas de pièces d’identité dans le désert. Vous pensez que nous laisserons notre sécurité à des chiens », s’emporte-t-il. Et d’appeler la communauté internationale à respecter la souveraineté de la Gambie.

Seneweb

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.