Connect with us

Lutte contre l’insécurité : Des gendarmes veulent renforcer leur capacité

Publié

Le

Dans son engagement de lutter contre la grande criminalité et de poursuivre les formations au sein des corps de la Gendarmerie nationale, la direction des Opérations et Instructions (D.O.I) du Haut commandement a procédé hier à l’organisation d’un test  en vue de sélectionner   la deuxième promotion des instructeurs physiques et tactiques.

Ce test, organisé quatre ans après la première promotion est ouvert aux élèves gendarmes de la promotion 2013, les maréchaux des logis chefs et les  adjudants  n’ayant ni  le Certificat d’Aptitude Professionnel (C.A.P) ni le Diplôme d’Arme (D.A). Il a mobilisé 164 candidats dont trois personnels   féminins issus de toutes les régions de Gendarmerie du pays. Pour réussir ce test, le Haut Commandement a d’office retenu les 10 premiers des  cinq détachements d’élèves gendarmes détenteurs du CAP, auxquels s’ajoutent les autres postulants.

Les candidats ont été évalués dans les épreuves de dictée- questions à choix multiples (QCM), de français et de dissertation. Les candidats se sont mesurés dans les épreuves physiques sur  les 8 kilomètres, la traction, les abdominaux et les appuis faciaux.

A l’issue de ce test, les 100 premiers seront sélectionnés et formés pour  enfin devenir  des instructeurs tactiques pour dit-on adopter les meilleures stratégies de lutte contre la grande criminalité. Cette formation permettra aux apprenants d’apprendre les nouvelles techniques d’enquête.

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.