Connect with us

Attentats: le testament de Mohamed Abrini livre ses secrets

Publié

Le

Face au juge d’instruction, Mohamed Abrini a déclaré qu’il ne ferait « pas de mal à une mouche ». Après les caméras de surveillance de l’aéroport de Zaventem, c’est maintenant son testament qui prouve le contraire, relate BFM TV.

Mohamed Abrini a reconnu être « l’homme au chapeau » à l’aéroport de Zaventem le 22 mars. Dans son testament, retrouvé dans l’ordinateur trouvé dans une poubelle à proximité de l’appartement de Schaerbeek (rue Max Roos) d’où les trois terroristes se sont rendus à Zaventem, il affirme sa volonté de mourir en martyr. Le texte est daté du 2 février. Il a été retrouvé dans la corbeille de l’ordinateur. Mohamed Abrini y indique que c’est la mort de son frère Souleymane en Syrie en juillet 2014 qui l’a incité à rejoindre l’Etat islamique. Il y glorifie les terroristes des attentats de Paris en les qualifiant de héros et demande pardon à sa mère qu’il promet d’accueillir au paradis, avec son frère.

Mohamed Abrini a été arrêté le 8 avril à Anderlecht. Pour rappel, Abrini avait été filmé deux jours avant les attaques parisiennes en compagnie de Salah Abdeslam, un ami d’enfance, à la station-service de Ressons-sur-Matz, près de Compiègne, dans l’Oise, sur l’autoroute en direction de Paris. Mohamed Abrini était au volant de la Renault Clio retrouvée à Paris après les attentats. Abrini et Abdeslam, tous deux originaires de Molenbeek, ont encore été vus la veille des attentats, à Bruxelles.

Source: 7sur7

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.