Connect with us

Alpha Conde : Pas de paix en Guinée s’il n’y a pas de paix au Mali

Publié

Le

Signature de l’accord pour la paix et la réconciliation : Ils sont venus soutenir le Mali. Ils étaient là, les représentants des pays InfoSept pour soutenir le Mali voisin : Abdel Kader Ben Salah de l’Algérie, Michel kafando du Burkina Faso, Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire, Alpha Condé de la Guinée-Conakry, Mohamed Ould Abdel Aziz de la Mauritanie, Mahamadou Issoufou du Niger et Moustapha Niasse du Sénégal. Vivement que cet énième accord scelle la paix définitive au Mali.

Jamais de mémoire de diplomates, un accord de paix n’aura recueilli autant de signatures, autant d’engagements et de soutiens pour un pays. 19, c’est le nombre exacte d’étoiles qu’on aura apposé au bas de l’Acte fondateur de la nouvelle République du Mali. Avec la signature de ce nouvel Accord, le  Mali ne sera plus jamais le même. Demain, une nouvelle Constitution, des présidents de conseils de régions élus aux suffrages universelles, retour de l’Armée et de l’Administration au nord, une nouvelle grille de répartition des richesses entre l’Etat central et les collectivités locales, une plus grande représentativité des ressortissants du nord dans les rouages de l’Etat, les légitimités traditionnelles reconnues et l’institution de la Justice transitionnelle par la reconnaissance des Cadis. Voilà entre autres ce que la Communauté internationale est venue soutenir au Mali.

La République de la Guinée était représentée par monsieur le président, le professeur Alpha Condé. Après avoir rendu un vraiment hommage à son frère et ami  IBK, il a déclaré que « l’autre poumon du même corps » ne pouvait rester en marge de la crise malienne. Pas de paix en Guinée s’il n’y a pas de paix au Mali. Pas de sécurité en Guinée sans sécurité au Mali, a-t-il ajouté. Il regrettera tout haut ce que bien des Maliens pensent tout bas à savoir pourquoi les présidents ATT et Alpha Oumar Konaré ne sont-ils pas de la fête ? Tout en saluant la présence de Dioncounda Traoré et du dictateur GMT, il a souhaité une autre cérémonie toujours au CICB avec la participation de tous les anciens présidents du Mali. Il s’est réjoui de constater que les lignes rouges tracées par le président IBK aient été respectées par la médiation internationale.

Source : maliweb.net | Guinee360 – Actualité en Guinée Conakry

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.