Connect with us

Affaire de femmes violées : la police répond à Dalein

Publié

Le

En marge de l’Assemblée générale de son parti tenue samedi 16 mai, le président de l’UFDG  a accusé les policiers d’avoir ‘’isolé une mineure dans un coin et la violer’’. Selon Cellou Dalein Diallo, deux autres femmes avaient été violées avant. Ces actes auraient été commis lors de la manifestation de l’opposition organisée le 7 mai.

Cellou Dalein avait fait savoir qu’il détient toutes les preuves que de crimes sexuels ont été commis par les policiers.

«Ce  sont des accusations très graves. Je demande à l’auteur d’en apporter la preuve. Puisque ce qu’il dit est très grave », a réagi le Directeur central de la Police judiciaire, Sékou Abdoul Gadiri Condé, cité par Africaguinée.

« Le Guinéen, poursuit-il, a l’habitude de jeter le pavé dans la mare sans considération ni de sa propre personne ni des autres. Nous attendons qu’il produise les preuves. Il peut me saisir même si c’est contre un policier. S’il vient porter plainte à la police judiciaire et qu’il apporte les preuves, nous avons des structures pour ça. Ce n’est pas à la radio qu’il faut le dire, mais il faut venir porter plainte

Cette affaire de viols n’est pas la première en Guinée. Lors des événements de janvier-février 2007, des militaires avaient violé des jeunes filles. Et en 2009, lors de la manifestation du 28 septembre pour contester une éventuelle candidature du président du CNDD, Dadis Camara, plus d’une centaine de femmes avaient été violées et violentées. Mais jusqu’à présent, seul un gendarme a été arrêté en lien avec ces viols du 28 septembre.

Publicité
Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.