Connect with us

La presse électronique guinéenne à fond sur la discorde autour du calendrier électoral

Publié

Le

La presse électronique guinéenne a axé le traitement de l’actualité ce mardi sur des sujets relatifs au boycott de l’opposition parlementaire à l’Assemblée nationale, à la discorde autour du calendrier électoral et à la rencontre des trois ténors de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté.

‘’L’opposition guinéenne suspend sa participation à l’Assemblée nationale », annonce Guinéenews, selon qui, au terme d’une plénière interne à Conakry, le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a annoncé le retrait des 51 députés de l’opposition parlementaire à l’Assemblée nationale, soit les 37 des Libéraux-démocrates, les 12 de l’Alliance républicaine et les deux de Jean Marie Doré.

‘’L’opposition annonce une batterie de mesures pour contrecarrer le chronogramme de la Commission électorale indépendante », renchérit pour sa part Guinée7. Parmi ces mesures, le confrère rapporte que l’aile dure de l’opposition n’exclut pas les marches de rue sur les voies publiques, ajoutant qu’un calendrier devrait être donné.

‘’L’opposition guinéenne boude le parlement et ne reconnait plus la Commission électorale », écrit également Tamtamguinée. Selon ce site, outre le boycott du parlement, les opposants au régime Condé promettent d’installer leurs députés uninominaux au niveau des mairies en remplacement des délégations spéciales.

‘’Avec ou sans l’opposition, nous irons aux élections », a réagi Damaro Camara, président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle. ‘’Nous continuerons, ajoute-t-il, à travailler car leur retrait ne signifie pas la dissolution de l’Assemblée Nationale ‘’.

‘’Alpha Condé se défend : la date des élections c’est la constitution qui le dit », écrit Africaguiné, d’après qui,, lors d’une conférence de presse qu’il a animée au Palais Sékoutoureya, le Président Alpha Condé a évoqué la question de l’impasse politique.

‘’La date des élections, c’est la Constitution qui le dit, ce n’est pas moi. On ne peut pas vouloir d’une démocratie sans pour autant respecter les principes démocratiques. La CENI est un organe indépendant. C’est elle qui décide et moi j’entérine à travers un décret », a notamment affirmé le président Condé.

‘’Alpha Condé ne veut pas commenter le chronogramme de la Commission électorale », estime, pour sa part, Guinée7. Selon ce site, comme rarement, le président Alpha Condé a tenu au palais Sekhoutoureya, une conférence de presse aux réponses précises.

‘’La Céni fait des propositions et le président entérine. C’est donc à la Céni d’expliquer pourquoi elle a choisi cette date, pas moi », a répondu le président Alpha Condé.

La rencontre décisive entre les ténors de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté à Paris, a été aussi traitée par la presse guinéenne.

Selon Guinéenews citant une source proche de l’opposition, les trois ex premiers ministres Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté, et opposants au régime de Condé, vont se rencontrer ce week-end à Paris pour des échanges décisifs.

Signature : APA

Publicité
Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.