Connect with us

Guinée : A Conakry, des femmes se battent pour avoir de l’eau à la pompe

Publié

Le

Guinée: Dans la capitale guinéenne en général et la commune de Ratoma en particulier, s’approvisionner de cette denrée est un parcours de combattant. Les populations de cette zone de Conakry peinent encore à trouver d’eau.

Pratiquement, l’eau de robinet ne vienne que deux(2) fois par semaine. Pire, avec le délestage du courant électrique  constaté et enregistré çà et là ces derniers temps, les forages ne servent plus assez.

Cosa, Hamdallaye, Sonfonia, Cimenterie,  Simambossia et Wanindra pour ne citer que ces quartiers, les populations vivent encore le calvaire. Même pour l’éternel tour-tour, il faut parcourir de longues distances et faire  encore la queue avec toute la souffrance et le retard, parfois des disputes pour trouver un bidon d’eau.

Récemment, à Simambossia, deux femmes se sont battues à la recherche de cette denrée précieuse. « Chaque fois que l’eau vient à la pompe, c’est-à-dire les mardis et les jeudis, c’est elle qui nous réveille pendant que nous dormons  et c’est à 5 h du matin qu’elle se lève pour venir nous déranger. Ma fenêtre fait face à la pompe et je me  trouve à la proximité », a expliqué l’une d’elles.

Devant ces accusations, la seconde hausse le ton et explique : « Moi je suis la première à être à la pompe, mais elle, elle ne se respecte pas. Comment se fait-t-il qu’elle repousse mes bidons et place les siens, alors que nous sommes tous en quête d’eau qui se fait rare dans le quartier.»

Encore, la capitale guinéenne manque toujours d’eau en ce 21ème siècle, alors que le pays est arrosé par de nombreux cours d’eau. D’où sa qualification de château de l’Afrique de l’Ouest.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.