Connect with us

Guinée : le poisson se fait rare dans les marches de la capitale Conakry

Publié

Le

La rareté du poisson dans les marchés de la capitale Conakry préoccupe les vendeurs et les clients qui se plaignent. Des pécheurs font remarquer qu’en saison des pluies, ils ont du mal à trouver du poisson.

Dans les marchés de Conakry, vendeurs et acheteurs se plaignent du manque de poissons. Fatoumata Barry, ménagère rencontrée au Marché  » le Niger  » dans la commune de Kaloum ne cache pas les difficultés auxquelles elle est confrontée :  

« Le poisson coûte trop cher en ce moment et il est d’ailleurs rare. Avant nous achetions le kilogramme de poissons à 15.000 ou 20.000 GNF , mais actuellement le kilogramme c’est à partir de 30.000 fg. On peut te vendre un petit poisson à 10.000 GNF. C’est vraiment compliqué pour nous en ce moment… »

Les prix ne sont pas du tout abordables en cette saison des pluies

Bintya Sylla, vendeuse se plaint. Elle dit que son chiffre d’affaires a chuté parce qu’elle n’obtient que peu de poissons à revendre :  » Les prix ne sont pas du tout abordables en cette saison des pluies. Avant on pesait le kilo à 10.000 fg pour revendre à 15.000 mais actuellement on le pèse à partir de 20 à 25.000 fg pour avoir un bénéfice de 5000 fg. Les bateaux ne vont plus en mer, ce sont les pirogues qui nous rapportent du poisson.  C’est pourquoi on a assez de difficultés en ce moment… »

Impossible d’aller en haute mer pour les pêcheurs à cause des risques de torrent.

Des pêcheurs rencontrés au port de Boulbinet disent qu’en saison des pluies, les randonnées en mer sont réduites à cause du vent:  » On ne peut pas aller en haute mer actuellement à cause des torrents. Les pirogues s’exposent à des catastrophes en mer. C’est dangereux… »

André Loua, Ministre de la pêche et de l’économie maritime a déclaré que des dispositions sont en train d’être  prises pour alimenter les marchés en Poisson:  » On ne doit pas oublier qu’il y’a le repos biologique. Cela veut dire que l’activité de pêche est au ralenti. Ce n’est que la pêche artisanale qui alimente les marchés. Nous avons essayé d’importer du poisson pour essayer de répondre aux besoins des guinéens. Il faut se dire que quelquefois il pourrait avoir un peu de rupture mais cela ne dit qu’il n’y a pas de poissons sur le marché, cela n’est pas vrai… »

On a réduit l’activité de pêche pour permettre aux ressources de se régénérer, aux stocks de se reconstituer.

Pour le Ministre de la pêche et de l’économie maritime, il faut réduire les activités de pêche pour permettre aux poissons de se reproduire. Il affirme que le gouvernement entend prendre des dispositions en place pour pallier au manque de poissons dans  les marchés:  » On a réduit l’activité de pêche pour permettre aux ressources de se régénérer, aux stocks de se reconstituer. Donc cela ne peut pas se faire sans conséquences. Et actuellement le gouvernement a pris l’ensemble des dispositions pour l’exportation du poisson des autres pays voisins… »

Des citoyens se demandent par où donner la tête. Le prix de la viande est en hausse et il n’y a pas de poissons dans les marchés.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.