Connect with us

Guinée: Mohamed Hady Barry favorable à la nomination des chefs de quartiers par l’Etat

Publié

Le

Guinée: Mohamed Hady Barry membre du bureau politique national du RPG-Arc-en-ciel et secrétaire général du ministère des affaires étrangères l’a dit dans une interview qu’il a accordée à des journalistes à Conakry cette semaine.

Pour lui, la désignation des chefs des districts et quartiers relève du bon sens, de la pratique qui se passe autour de nous.  

“Du bon sens, je crois qu’il est impossible d’organiser une élection à ce niveau-là pour des raisons d’abord, purement juridiques. La constitution ne le prévoit pas. Les collectivités décentralisées sont connues où ça commence et où ça se limite. Au bas mot, nous avons 3700 quartiers en république de Guinée. Imaginez que nous demandions à notre CENI actuelle qui peine à organiser des élections communales, de déployer 3700 urnes à l’intérieur du pays et au niveau de chaque bureau de vote qu’on mette quinze personnes. Multipliez 15 par 3700, vous verrez ce que ça vous fait. Et tout ceci représente un coût. Et si on dit de payer les perdiems d’au moins 50 mille personnes déployées, ça ne sera pas facile. Mieux que ça, je crois que si nous voulons organiser un vote à ce niveau, il faut dans ce cas modifier la constitution dans la mesure où elle ne le prévoit pas. Donc, en tout état de cause, il appartiendra à l’assemblée nationale de décider. Si elle estime qu’il faut coûte que coûte qu’on organise les élections au niveau des quartiers et districts, dans ce cas, il faudra modifier la constitution au niveau de cette disposition”, a-t-il indiqué.

Et Monsieur Barry de poursuivre: “Dans un cas comme celui-ci, c’est deux choses l’une. Soit on fait une innovation qui soit conforme à la constitution, si ce n’est pas le cas, il faut modifier la constitution. Dans tous les cas, ce n’est pas une chose aisée. En ce qui me concerne, je pense qu’il serait mieux qu’on passe par la désignation parce qu’autour de nous, nous nous sommes bien renseignés que ça soit au Sénégal, au Mali ou d’autres pays semblables, les élections ne sont pas organisées à ce niveau, c’est une nomination. On parle de désignation par rapport au résultat obtenu par chaque parti, c’est un peu tiré par les cheveux. Je pense pas que ça soit forcément très opérationnel. A mon avis, c’est à l’Etat de choisir et de nommer les gens à ce niveau-là parce qu’en tout état de cause, dans une république, c’est l’Etat qui s’impose aussi bien aux partis que toutes les autres institutions républicaines. Je veux bien le consensus mais il ne faudrait pas que le consensus devient une loi de la république. Moi j’opte pour la désignation, la nomination des chefs de quartiers et districts par l’Etat”.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.