Connect with us

Guinée: Dr Alpha Abdoulaye Diallo “L’un des objectifs c’est d’aboutir à l’organisation des élections locales apaisées ”

Publié

Le

Guinée: Dr Alpha Abdoulaye Diallo, vice-président du conseil national des organisations de la société civile guinéenne(CNOSCG) l’a dit ce jeudi 15 décembre 2016 au cours d’un atelier préparatoire d’élaboration, de partage et de validation des outils de mise en œuvre du projet d’appui à la mobilisation des jeunes et à leur éducation électorale.

Dans son discours, Docteur Abdoulaye a fait savoir que l’objectif général de ce projet est de contribuer à l’éducation électorale et à l’information des citoyens sur les enjeux et le cadre juridique des élections locales dans les 304 communes rurales et 38 communes urbaines du pays.

C’est un projet d’envergure nationale. C’est un projet qui vise à renforcer l’ancrage démocratique mais aussi la gouvernance au niveau de la base. Cet atelier vise non seulement la production des messages adaptés par rapport à la sensibilisation des jeunes, mais aussi l’adhésion et l’accompagnement de tous les partenaires du RAJ-GUI par rapport au combat que nous avons bien voulu entamé depuis dix ans qui est celui de l’émancipation des jeunes guinéens non seulement pour qu’ils soient des électeurs mais aussi éligibles. Ce projet va renforcer la démystification du jeux politique au niveau de la base. Il faut que les jeunes s’approprient des concepts de la gouvernance locale. Si la démocratie est certe une expression citoyenne et si c’est le citoyen qui détient le pouvoir d’élire ses représentants, nous souhaitons qu’à travers ce projet que le citoyen retrouve son pouvoir. Tout son pouvoir, non seulement pour désigner des représentants valables au niveau de la base débarrassés de toute forme de récompense et de toute forme de manipulation politique mais basés sur des valeurs de cohésion sociale mais aussi des valeurs de partage du développement à la base. Aujourd’hui, les citoyens guinéens ont soif de la démocratie à la base. Nous voulons apporter notre contribution pour que le pouvoir soit retourné à la base. L’ancrage de ce projet sera dans les communes rurales. Si les jeunes à la base s’approprient des concepts de la démocratie, nous sommes sûres que nous allons développer avec eux des activités qui leur permettront d’être des meilleurs ambassadeurs de leur famille, de leur entourage au niveau des communes rurales pour que ces concepts soient vulgarisés au niveau de toutes les populations”, a-t-il indiqué.

Prenant la parole, Docteur Makalé Traoré présidente de la coalition des femmes et filles de Guinée(COFIG) a dit que la qualité de la gouvernance à la base est très importante parce que “c’est elle qui va conditionner la gouvernance au sommet”.

“Lorsque nos quartiers, nos districts et nos communes sont bien gérés, évidemment notre Etat se trouvera bien géré. Il faut le renouvellement de la classe politique dans ce pays surtout au niveau de la citoyenneté à la base. Il ne faut pas que les jeunes ne soient que des simples observateurs mais des véritables acteurs”, a-t-elle conclu.

De son côté, Ousmane Diarra du projet d’appui au cycle électoral en guinée(PACEG) a fait savoir que sa structure a toujours eu le plaisir de financer la société civile dans des activités qui pourraient aider au développement du pays.

“L’un des objectifs du PACEG est d’aboutir à l’organisation des élections locales apaisées et inclusives sur toute l’étendue du territoire de la Guinée. A l’issue de cet atelier, nous espérons que les outils seront disponibles, des stratégies et tout un programme seront bien peaufinés pour permettre la vulgarisation des informations que la masse populaire a besoin éventuellement pour un bon choix des candidats pour les élections à venir”, a-t-il ajouté.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.