Connect with us

Guinée : la croissance économique projetée à près de 4% en 2016

Publié

Le

Le Fonds monétaire international (FMI) a bouclé sa mission en Guinée. Lors d’une conférence de presse organisée le 15 décembre à Conakry, le chef de cette mission, Abdoul Aziz Wane, a annoncé que la croissance économique guinéenne pourrait rebondir à près de 4% en 2016.

Selon le ministre d’Etat, ministre de l’Economie et des Finances, Mohamed Diaré, la mission du FMI en Guinée, s’inscrivant dans le cadre de la Facilité  élargie de Crédit (FEC), avait trois objectifs. Le premier, dit-il,  était de faire le point sur l’exécution du programme en 2015, se mettre d’accord sur les principaux points à réaliser pour le budget ou pour la mise en œuvre du programme en 2015. Le second objectif c’était de partager avec les autorités et de s’accorder sur un projet de budget 2016. Quant au troisième objectif, poursuit-il, c’est de mettre en place ou de renforcer, les politiques actuelles qui permettront à la BCRG de renforcer ses réserves internationales.

La Guinée a été touchée en 2014, par l’épidémie à virus Ebola, qui a fortement fragilisé son économie. En plus de cela, souligne Abdoul Aziz Wane, le pays a été affecté par la baisse des prix des matières premières, qui a conduit à la diminution de la production et des exportations de l’or, des recettes en devises et des recettes publiques.

 Mais ces deux facteurs ne sont pas les seuls à être responsables de la chute de la croissance économique guinéenne.

« Au-delà de l’impact de ces chocs, des déviations dans la politique économique ont accru les tensions macroéconomiques. Le déficit budgétaire a augmenté, sans assurance de financements adéquate, en raison de la mise en œuvre par le gouvernement d’un important programme d’investissements dans les secteurs des routes, de l’électricité et de l’eauL’accroissement soutenu des dépenses d’investissement a résulté en des pertes importantes de réserves internationales et en une augmentation de la prime entre le taux de change officiel et celui des bureaux de change», a-t-il indiqué, ajoutant que « la plupart des critères de performance et des objectifs indicatifs de l’année 2015 au titre de l’arrangement  FEC n’ont pas été atteints

Lors de ce séjour des émissaires du Fonds monétaire international en Guinée, un accord a été obtenu entre eux et les autorités du pays.

C’est le cas notamment du septième décaissement sous l’accord de la FEC d’environ 25,6 millions de dollars EU. Mais cet appui ne sera possible qu’après l’approbation par la Direction générale et le Conseil d’administration du FMI des politiques que les deux parties ont conclues.

«Sur la base des mesures qui vont être adoptées qui devraient être adoptées dans les prochaines semaines, la prochaine réunion du Conseil d’administration est prévue mi-mars 2016 », a fait savoir M. Wane.

« Les perspectives économiques se sont améliorées avec la fin proche de l’épidémie d’Ebola et l’organisation des élections présidentielles dans un climat apaisé. La croissance pourrait rebondir à près de 4%, reflétant l’activité toujours soutenue dans les secteurs de l’agriculture, de la bauxite et de l’électricité», a souligné Abdoul Aziz Wane, avant de préciser que « le déficit budgétaire sera limité à un montant qui peut être financé par des appuis budgétaires et des appuis projets extérieurs assurés, ainsi qu’un recours limité au financement intérieur, tout en évitant le recours à tout arriéré de paiement. »

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.