Connect with us

Affrontements à Gaoual : cinq morts enregistrés, des Sénégalais bloqués

Publié

Le

Des affrontements ont été enregistrés dans la sous-préfecture de Touba, le 13 novembre 2015, après une fête religieuse appelée Fidaou.  Deux personnes de même famille ont été tuées lors de ces affrontements. Les défunts étaient venus de la France pour assister au Fidaou (une rencontre religieuse organisée chaque année, ndlr)  de Touba, selon la cellule de communication du gouvernement.

Selon le préfet de Gaoual, ces deux jeunes étaient en train détruire la mosquée, sujet des polémiques dans la localité de Touba, quand une foule en colère s’est attaquée à eux. Le premier a eu la tête tranchée par une machette alors que le second a été poignardé.  Il est décédé lundi à l’hôpital.

Selon le sous-préfet adjoint de Malanta joint au téléphone par nos confrères d’Aminata, il y a eu trois morts à Touba et deux à Gaoual. Ce qui fait au total cinq morts.

La ville de Touba, fondée en 1815 par Karamokhoba Diaby venu du Sénégal. Touba, souligne senego, compte de nombreux ressortissants du Sénégal. Ceux-ci sont actuellement bloqués à cause des affrontements et demandent l’aide des autorités de leur pays pour arriver à Tambacounda

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.