Connect with us

Guinée : L’UDG de Mamadou Sylla aussi contre l’accord du 12 octobre

Publié

Le

L’accord politique entre la mouvance présidentielle et certains partis de l’opposition républicaine continue d’alimenter des frustrations. Après la création du front pour la défense des droits du citoyen, c’est autour de l’Union démocratique de Guinée (UDG) de Mamadou Sylla d’opposer un niet catégorique à l’accord.

La direction de l’UDG a réuni sa base pour discuter de cet accord politique qui arrange en grande partie l’UFDG et le RPG Arc-en-ciel. Bien qu’étant allié à la mouvance présidentielle, l’UDG n’est pas d’accord de cette entente, car, pour ce parti, l’accord « viole » la Constitution guinéenne.
« En tant que parti légaliste, l’UDG ne s’associera jamais à aucune violation de nos Lois fondamentale et organiques.
Il faut respecter et préserver les droits civiques des guinéens c’est un droit sacré. Si la Constitution, le Code électoral et le Code des Collectivités locales prescrivent le suffrage universel direct au niveau des quartiers et des Collectivités rurales, aucun accord ne pourrait substituer un autre mode de scrutin
La décentralisation territoriale est un système d’administration consistant à permettre à des groupements humains géographiquement localisés sur une portion déterminée du territoire national auxquels il est conféré la personnalité juridique et de pouvoir s’administrer, sous le contrôle de l’Etat, par les autorités élues. Il en est de même pour la CENI», a déclaré El Dembo Sylla, vice-président de l’UDG et Premier Secrétaire parlementaire de l’Assemblée nationale.

La modification du code électoral et la réforme de la commission électorale, comme le dit l’accord du 12 octobre, devra être faite respectivement à l’Assemblée nationale lors de la Session budgétaire ouverte le 5 octobre dernier et en avril 2017 lors de la Session des lois.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.