Connect with us

Guinée : Le président de la CENI chasse sa première femme du domicile conjugal

Publié

Le

Le président de la commission électorale nationale indépendante, Bakary Fofana, a mobilisé, le lundi 15 juin, un huissier de justice, des gendarmes et des jeunes pour aller déloger sa première épouse Fatoumata Touré et ses 4 enfants au quartier Kipé dans la commune de Ratoma.

Sur les lieux l’on pouvait constater des bagages au dehors à même le sol, et des enfants en uniforme scolaire, complètement perdus face à cette situation.

Pour l’épouse expulsée, c’est aux environs de 06 heures du matin pendant qu’elle préparait ses enfants pour l’école, que son mari a fait venir des gendarmes et des jeunes pour la faire sortir de sa chambre. « J’habillais les enfants pour l’école quand soudain un gendarme a débarqué dans notre chambre pour nous faire sortir. Je lui ai dit que les enfants doivent aller à l’école. Il m’a dit qu’il n’y a pas d’école, et qu’ils sont là pour nous expulser sous ordre de  »son excellence ». Je me suis mise à la rentrée pour ne pas qu’ils brutalisent les enfants. Bakary Fofana même était présent et c’est lui-même qui disait videz les », a laissé entendre Mme Fofana Fatoumata Touré.

Selon cette dame, son époux l’a abandonnée à son sort il y a très longtemps. En plus il ne s’acquitterait même pas de ses devoirs paternels. « Il y a très longtemps que Bakary veut divorcer avec moi, surtout depuis qu’il a épousé sa deuxième femme. Il a été même au tribunal de première instance de Dixinn pour déposer une plainte pour un divorce. Il est allé jusqu’à offrir 30 millions à la dame qui gère le dossier pour accélérer le divorce pour que je quitte la maison, c’est la dame même qui me l’a dit », soutient la première femme de Bakary Fofana. C’est ainsi qu’une ordonnance de non conciliation a été rendue. Malgré les différentes tentatives de conciliation des deux familles, Bakary est resté catégorique sur sa position arguant qu’il a les moyens et que la femme doit partir.

Face à l’injustice subie, Fatouma Touré s’est adressée au ministère de l’Action sociale plusieurs fois mais sans suite. Elle est aussi allée au ministère de la Justice. Là aussi, son dossier a été subtilisé. Les larmes aux yeux, la pauvre dame ne sait plus à quel saint se vouer.

Pour rappel, Fatoumata Touré s’est mariée à Bakary Fofana quand il est revenu de la France. Elle affirme qu’il était poursuivi par Interpol et que c’est dans son salaire, alors qu’elle était employée à EDG, qu’elle l’a nourri pendant 4 ans.

« Je me suis tue sur toutes ces injustices par amour pour mes 4 garçons, pour ne pas qu’ils disent un jour, que c’est moi qui suis à la base de la déstabilisation du travail de leur papa », martèle dame Touré.

Nous avons tenté de joindre Bakary Fofana pour avoir sa version des faits, mais en vain.

Publicité
3 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.