Guinée : Cellou Dalein très remonté contre le pouvoir d’Alpha Condé - Guinee360.com - Actualité en Guinée
Search

Guinée : Cellou Dalein très remonté contre le pouvoir d’Alpha Condé

Cellou Dalein Diallo, président de l'UFDG
Télécharger notre application mobile gratuitement
application iphone ipad application android

L’application de l’accord politique du 12 octobre 2016 a été largement évoquée samedi 15 avril 2017 par Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).

Prenant la parole, Cellou Dalein Diallo a d’abord indiqué que son pari a des valeurs qu’il faut respecter. C’est notamment le respect de la parole donnée. Des valeurs qu’avaient, selon lui, Soundjata Keita et Samory Touré. Chose que ne ferait pas le pouvoir, puisqu’avant la tenue du dialogue politique, Alpha Condé s’était engagé à respecter et faire respecter les décisions issues dudit dialogue. Mais voilà six mois après la signature de l’accord politique, aucune décision n’aurait été appliquée.

Très remonté contre Alpha Condé, le chef de file de l’opposition a affirmé que le temps de confiance accordée au président de la République est arrivé à terme : « Ici, du haut de la tribune, après la signature de l’accord, je vous avais dit qu’on a signé un bon accord qui ferait progresser la Guinée, s’il est appliqué. Et pour son application, je disais que jusqu’à preuve du contraire on faisait confiance à Alpha Condé. Je crois que la preuve du contraire est en train d’arriver, hélas ! Parce qu’aucune décision contenue dans l’accord n’a été appliquée à la date convenue et dans les conditions prévues. »

Plus loin, il a déclaré que la loi portant code électoral est arrivée à la présidence de la République depuis le 24 mars dernier, mais que sa transmission à la Cour constitutionnelle n’est toujours pas faite :« S’il y a un point appliqué partiellement, c’est l’adoption par l’Assemblée nationale du code électoral. Mais il n’est pas promulgué. Il est parti à la Présidence de la République depuis le 24 mars. Jusqu’à présent il n’est pas transmis à la Cour constitutionnelle qui doit mettre son non-objection pour que cette loi soit promulguée. »

Pour Cellou Dalein Diallo, si le pouvoir n’arrive pas à organiser les élections depuis tout ce temps, c’est parce qu’il a peur : « Il ne peut pas organiser les élections parce que pour toutes les élections nationales ce parti compte s’appuyer sur les élus locaux nommés dans les quartiers, dans les districts, dans les communes pour organiser des hold-up électoraux auxquels ils nous ont habitués. »

Le président de l’UFDG a demandé à ses militants de rester mobilisés, puisque les manifestations, ce sera leur recours  pour exiger l’application de l’accord politique du 12 octobre 2016.


Télécharger notre application mobile gratuitement
application iphone ipad application android

Votre Publicité ICI

Mais aussi, sur le même sujet

Guinée: Alpha Condé en visite en Arabie ... Le Président de la république, le professeur Alpha...
Guinée : Cellou Dalein dénonce le refus ... Joint au téléphone ce mercredi 25 avril 2017 par l...
Guinée: La création d’une nouvelle... Le compte rendu des activités de l'Assemblée natio...
Guinée: Limitations des mandats «&... A l'occasion de la douzième du Salon International...

Participer au débat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *