Connect with us

Crise politique en Guinée : la France soutient le dialogue

Publié

Le

Des efforts de négociation entre l’opposition républicaine et le gouvernement sont engagés depuis les manifestations des 13 et 14 avril. Ces efforts sont appuyés par la communauté internationale, notamment les Nations unies et la CEDEAO.

Dans une déclaration du porte-parole du Quai d’Orsay, rendue publique le 15 avril 2015, le ministère français des Affaires étrangères dit soutenir les efforts de dialogue en cours en Guinée : « La France soutient les efforts en cours à Conakry en faveur de l’instauration d’un dialogue entre le gouvernement guinéen et l’opposition. »

John Dramani Mahama, président de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), et Mohamed Ibn Chambas, représentant du Secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest ont engagé des actions pour tenter de renouer le dialogue avec l’opposition et le gouvernement.

La France, par la voix du porte-parole du Quai d’Orsay, réaffirme son engagement à appuyer ces deux personnalités en vue d’une sortie heureuse à la crise.

Elle appelle également le gouvernement et l’opposition à « éviter par tout moyen d’avoir recours à la violence ».

A cause de l’insécurité et de la publication par la CENI d’un chronogramme électoral inversant l’ordre des élections, l’opposition a appelé ses militants à manifester les 13 et 14 avril. Des violences ont été enregistrées lors de ces deux journées. On parle de trois morts, une cinquantaine de blessés, dont douze par balles et une centaine d’interpellations.

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.