ActualitéChronique : Alpha Condé ou le candidat du déclin national

Chronique : Alpha Condé ou le candidat du déclin national
Chronique : Alpha Condé ou le candidat du déclin national
Chronique : Alpha Condé ou le candidat du déclin national

Depuis l’avènement d’Alpha Condé à la tête de l’état, la misère, l’insécurité n’ont pas cesser d’envahir les villages, de submerger et pratiquement anéantir les populations à la base.

L’absence de l’Etat est perceptible partout, à tous les niveaux. La paupérisation croissante, le chômage endémique des jeunes, la fermeture des sociétés minières, la déchirure du tissu social, la dégradation de la sécurité intérieure, les menaces de grève et Ebola qui a fait 1 869 morts à cause du laxisme, de la négligence et de l’incompétence du régime. Tout ce climat social est de nature à faire craindre tous les débordements.

De ce fait, je rends responsable le candidat du déclin national qui n’est rien d’autre que Alpha Condé.

La crise économique, dans laquelle navigue actuellement la Guinée, est l’une des conséquences de la gestion calamiteuse du régime d’Alpha Condé qui, malgré nous, n’a jamais réussi à créer les richesses pour améliorer les conditions de vie des populations.

Ainsi, l’alternance à l’issue de l’élection présidentielle prévue cette année en Guinée est primordiale et ne devrait cesser de nous préoccuper au quotidien.

Parce que depuis l’actuel président, Alpha Condé est arrivé au pouvoir, ‘’le pays est en déclin’’, de même que la nécessité de nous démarquer des discours tonitruants, farfelus et sans fondements d’Alpha Condé, de la dérive de la partition ethnocentrique et clanique, initiées par Alpha Condé et son piètre gouvernement sans boussole et qui font ravage au sein de la population, s’impose.

Par conséquent, depuis cinq ans, nous nous apercevons que notre pays est en déclin, que notre pays tombe depuis que le président Alpha est  au pouvoir. Et il veut nous proposer encore et encore en 2015 que le déclin s’accentue. Nous n’accepterons pas ça.

Alors que tous les présidents qui ont été élus en 2010, sont en train de présenter aujourd’hui à leurs populations le bilan de leurs réalisations.

En Guinée, Alpha Condé nous montre la famine, le chômage, le manque d’infrastructures, le manque d’électricité, la division, la corruption. Partout dans le pays, c’est le pillage  organisée de nos ressources. L’argent est volé devant tout le monde; Alpha Condé se permet de le transporté à Dubaï, en Angola, en Afrique du Sud pour financer la formation de sa milice secrète.

Aujourd’hui, la Guinée sous le règne d’Alpha Condé est devenue, malgré nous, un pays où l’insécurité a atteint son paroxysme, et où aucun citoyen n’est à l’abri de cette déferlante insécuritaire. Nous ne savons plus à quel saint se vouer.

Partout dans le pays, des assassinats crapuleux se multiplient, des meurtres sur ordonnance sont programmés au fil des jours et des mois par une mafia politico-administrative, qui avait été auparavant ambitionnée par Alpha Condé et son gouvernement, dans le seul but de faire régner la terreur la plus abjecte.

Ainsi, des hauts cadres, des fonctionnaires, des hommes d’affaires, des leaders politiques, des entrepreneurs, des paysans tous nous nous trouvons exposés à pile et à face en danger permanent de mort: On se croirait à Chicago, la ville du crime organisé, dans les années 20 et 30 où tout le monde avait un permis de tuer.

S’il est permis, aujourd’hui en Guinée, de tuer des personnes comme des poulets ou de les égorger comme des moutons pour les jeter en pâture à une meute, alors là, c’est le comble. Nous vivons désormais dans un environnement de ‘’Serial killer’’ depuis 2010.

Ainsi, tous ces crimes, règlements de compte et autres intimidations impunies devraient nous amener à nous poser des questions sur le vrai rôle de l’Etat qui est de protéger la population où qu’elle soit et partout ailleurs.

Les forces de défense et de sécurité, de même que la justice se moquent éperdument de ces crimes qu’elles peuvent élucider pour punir les coupables et les commanditaires.

Alors, combien d’enquêtes ont été menées sans suite ? Combien de coupable ont été arrêtés ? À qui profitent ces crimes odieux ? A qui le tour ? Le vendredi dernier, c’était Thierno Aliou Diaouné, ancien Ministre de la jeunesse et du Sport dans le gouvernement de la transition conduit par Jean Marie Doré, qui a été sauvagement abattu par des inconnus, selon la thèse officielle. Il est allé rejoindre Mme Boiro, Mohamed Ghussein, le commissaire Bangoura, les 60 morts de l’opposition guinéenne et tant d’autres anonymes exécutés dans l’ombre de la nuit et des petits matins.

Sommes-nous dans un Etat de Droit ou de non droits ? Où est donc passé le sacro-saint devoir de l’Etat de protéger les citoyens et leurs biens ? Si cela n’existe pas aujourd’hui, alors c’est le lieu de le dire, nous vivons dans un Etat Voyou et en perdition.

Pourtant nous sentons que l’Etat existe lorsqu’il s’agit de réprimer les militants de l’opposition. Lorsqu’il s’agit de frapper, de bastonner, de lancer des gaz lacrymogènes lors des manifestations, de faire incursion dans des familles pour arrêter des innocents et de les emprisonner.

Nous sentons les forces de l’ordre lorsqu’il s’agit de charger des militants de l’opposition, et de les traduire devant les tribunaux, accusées pour injures et diffamation contre le chef de l’Etat, là aussi, nous sentons la justice partisane.

Mais lorsque de pauvres et braves guinéens sont abattus à bout portant, nous ne sentons que des promesses d’enquête et une justice à géométrie variable.

Quand allons-nous avoir l’existence d’une justice forte, équitable et non une justice qui met la loi hors la loi? Devrons-nous attendre que 1000, 10000, 100000 guinéens se fassent assassiner ? Je dis non, et que plus jamais ça ! Nous disons que cet Etat doit être responsable et jouer son rôle de protection des guinéens.

Tout Guinéen devrait avoir le droit de vivre sur leur sol dans un environnement sécurisé, apaisé. Et ça, l’Etat doit pouvoir l’assurer et l’assumer, que Alpha Condé le veuille ou pas. Ceci n’est pas négociable.

Alpha Amadou SOW
ONG IBDDG-African Partnership
Créteil Région parisienne
France

Elie Kamano : « Je ferai la campagne d’Alpha Condé si… »Sélectionné pour vous : Elie Kamano : « Je ferai la campagne d’Alpha Condé si… »

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de SeneNews.com sur http://video.senenews.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://people.senenews.com.SeneNews est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile au Sénégal.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site SeneNews s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet au Sénégal et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 
Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com