Connect with us

Guinée : Thierno Mamadou de NGC : «Nous partons droit au mur »

Publié

Le

Le vendredi 13 janvier 2017, El hadj Thierno Mamadou Bah, président de du parti Nouvelle Génération pour le Changement (NGC) était l’invité de  l’émission les grandes gueules de la radio Espace FM depuis Paris. Au menu, sa lecture de l’actualité politique guinéenne et notamment l’accord politique du 12 octobre 2016 entre mouvance et opposition. Un accord que le président de NGC conteste et dénonce avec véhémence comme certains  membres de l’opposition, y compris les organisations de la Société civile.

Pour El hadj Thierno Mamadou Bah, l’application de l’accord politique du point 2 est un recul démocratique : «  Depuis 2010, nous partons d’accord en accord et nous tendons vers un désaccord absolument. Le chef de l’Etat cherche à berner certains leaders de l’opposition pour résoudre les problèmes internes qui minent le RPG. Pour nous, ceux qui optent pour l’adoption et l’application de cet accord sont contre notre démocratie et nous qui sommes contre cet accord, nous prônons l’Etat de droit.» Poursuivant, le leader de NGC demande  l’organisation des élections communales et communautaires avec le code électoral en vigueur.

« Rencontrer Alpha Condé est une perte de temps. C’est quelqu’un qui n’a pas de respect pour même les lois, à plus forte raisons des accords. Il faut donc une opposition forte pour faire face à un tel pouvoir. Le chef de l’Etat fait toujours de manouvres dilatoires. En 2013, il a fait la même chose, et même entre le premier  tour et second de la présidentielle de 2010, ça a été le même scenario. Juste chercher l’accalmie et endormir les consciences. Aujourd’hui, nous partons droit au mur», a-t-il soutenu.

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.