Connect with us

Guinée : Le système d’enseignement supérieur miné par la corruption et le favoritisme

Publié

Le

Guinée: Dans les institutions d’enseignements supérieurs en général, le constat est alarmant. Le système se détériore et le niveau des étudiants et élèves ne fait  que régresser. Un véritable recul.

De nos jours, dans quasiment toutes les institutions publiques et privées se sont des étudiants communément appelés assistants et autres jeunes titulaires seulement de la licence fondamentale qui donnent les cours. Pire, les notes s’obtiennent soit par le copinage, la corruption, le favoritisme ou tout simplement un contact charnel. Notamment l’argent et les cuisses avec les professeurs et surtout même les responsables de la scolarité qui sont au centre et qui détiennent toutes les notes.

Après un tour dans différentes institutions d’enseignement publiques et privées de la capitale, voici le constat et indignation des uns et des autres. Pour cet étudiant qui a préféré garder l’anonymat, le phénomène est simplement révoltant : « Il y a des professeurs qui donnent des cours, mais qui n’ont aucune expérience, ni aucune pédagogie pour répondre aux attentes des étudiants que nous sommes. Des gens qui viennent à peine de terminer le cycle et parfois d’ailleurs qui n’ont même pas leurs diplômes en main

Pour la plupart des étudiants que notre rédaction a interrogés, le système mérite nécessairement une réforme de la base au sommet : « Je suis étudiant et je fais la licence 3 Economie/Finances. Aujourd’hui, tu peux te retrouver banalement en session, tandis que tu as validé toutes les matières et après, on te demande de l’argent ou si c’est une fille, ces professeurs passent par d’autres stratégies qui sont connues de tous

Pour ce doyen et professeur d’une université de la place, le système éducatif guinéen suscite assez d’interrogations et mérite une réponse ferme de la part des acteurs concernés : «Il est évident que nous manquons des formateurs, cependant, nos étudiants sont inconscients et n’ont aucune preuve de lucidité et de discernement. Ils s’intéressent beaucoup plus aux réseaux sociaux et même aux films pornographiques dans l’enceinte de l’université. Dans la salle, ils écoutent les musiques et souvent sont en communication. Comment voulez-vous que ces étudiants assimilent les cours ? » 

Force est de reconnaître que le système éducatif guinéen reste confronté à un véritable défi.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.