Connect with us

Elim. CM 2018 : la RDC s’impose face au Syli national à Conakry

Publié

Le

La Guinée concède son deuxième revers dans ces éliminatoires de la coupe du monde 2018. Le syli s’est incliné ce dimanche à Conakry face aux Léopards de la RDC dans un match qu’il a pourtant dominé de bout en bout.

La Guinée réussit une entame de jeu parfaite en contrôlant le jeu et en obligeant la RDC à défendre très bas. La doublette Sadio-Naby Kéita oriente le jeu et alimente les deux joueurs de côté que sont Mohamed Mara et Seydouba Soumah.  L’arbitre indique directement le point de pénalty. Seydouba Soumah trompe Matampi et ouvre logiquement le score (23’).

En seconde période, l’euphorie retombe et la RDC revient revigorée. En deux éclairs, l’équipe d’Ibengue refait son retard avant de prendre l’avantage. D’abord sur une mauvaise relance guinéenne qui profite à Kebano. L’ancien joueur de Charleroi égalise sans se faire prier (54’). Ensuite, c’est Bolasie qui permet à son équipe de renverser la vapeur. Sur un contre, l’attaquant d’Everton envoie une frappe puissante qui finit en pleine lucarne (56’). En deux minutes, le syli craque et se fait punir. Scénario cruel pour la Guinée.

Lappé Bangoura : « On a joué, les Congolais ont gagné »

Pour Lappé, c’est le sempiternel problème d’efficacité qui pénalise à nouveau son équipe. « On a joué un match où le contenu ça été satisfaisant surtout lors de la première mi-temps. On a été très en place. On s’est créé beaucoup plus d’occasions. Je pense que n’eut été le manque de réalisme en première mi-temps, on pouvait mettre trois à quatre buts » accuse-t-il.

Kanfory Bangoura, « En deuxième mi-temps, nous revenons et nous donnons nous-mêmes l’avantage à l’adversaire (…) je crois que c’est inacceptable qu’une équipe de ce niveau prenne deux buts en moins de deux minutes. Moi je pense que tout a été déjoué à partir de là (…) On est entrain de reconstruire une équipe (…) Dans l’ensemble on a joué, les congolais ont gagné ».

Le sélectionneur du syli national en est d’ailleurs très conscient. « Retenons qu’on est en reconstruction de cette équipe. Il faut travailler sur la durée. En moins de 25 jours, on ne peut pas mettre sur pied une équipe qui peut rivaliser avec les grandes équipes africaines. Ce n’est pas facile. C’est compliqué, (…) on a moins de chance pour une qualification au mondial ».

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.