Connect with us

Guinée : le Balai citoyen déploie 50 observateurs pour la manif du 16 août

Publié

Le

Les manifestations organisées par l’opposition guinéenne sont souvent émaillées de violences, des dégâts matériels et par fois des morts d’hommes. Et les organiseurs de la manifestation et le gouvernement se rejette à chaque fois la responsabilité de ces violences. Le Balai citoyen, qui est une organisation de la société civile, veut s’y impliquer cette fois-ci en y envoyant au moins cinquante observateurs.

Note conceptuelle d’information

Objet : Déploiement des observateurs de la société civile

 1-Contexte :

En Guinée, les marches de protestation ont été toujours caractérisées par des  dérapages entrainant le plus souvent les pertes en vie humaines et des dégâts matériels importants. Les protagonistes se rejettent souvent les responsabilités des conséquences issues de ces manifestations.

Sur le plan du respect du droit constitutionnel, l’observation de la société civile permettra le renforcement du civisme des jeunes de tout bord politique, mais aussi la préservation de l’unité national et la consolidation de l’Etat de droit.

Le renforcement du tissu social et le respect des droits constitutionnels sont le socle du développement harmonieux du pays débarrassé de l’ethnocentrisme et du régionalisme.

L’amélioration de l’environnement sociopolitique du pays ne sera effective que si l’unité nationale est effective et consolider ; et les jeunes constituent le maillon fort de cette unité, car, ce sont les jeunes qui sont le plus souvent utiliser pour jouer le jeu des politiciens en quêté de repère et de popularité.

En prélude à la marche projetée par les partis politiques de l’opposition le 16 aout 2016, la plateforme Balai Citoyen en collaboration avec d’autres organisations de la société civile mobilisera des observateurs des organisations de la société civile pour une surveillance du déroulement de la marche de l’opposition.

L’objectif des  acteurs de la société civile guinéenne est d’alerter les organisateurs de la marche, les forces de défenses et de sécurité en charge de l’encadrement des manifestants de tout manquement, et permettre  aux parties prenantes de prévenir ou d’apporter une réponse immédiate et efficace à toute situation imprévue.

Le Balai Citoyen et ses paires, par cette intervention, cherchent à favoriser une collaboration efficiente entre d’une part les états major des partis politiques et les services de sécurité de maintien d’ordre, et d’autre part, l’exercice du droit de manifestations dans l’ordre et la discipline accordés par la constitution guinéenne.

La participation de la société civile comme observateur de cette manifestation est un facteur stimulateur du respect des engagements des parties prenantes  pour une marche pacifique et sécurisée.

 

2-Objectif

Déployer 50 jeunes observateurs sur le terrain pendant la marche de l’opposition du 16 aout 2016 afin d’alerter les organisateurs et les services de maintien d’ordre sur toutes les menaces et risques de dérapage pouvant entrainer des dégâts matériels ou de pertes en vie humaine.

3- Stratégies d’intervention :

  • Suivre le mouvement des manifestants,
  • Prévenir les états major des partis politiques sur toutes les menaces ou risques de dérapages des manifestants,
  • Contacter les responsables des services de sécurité sur les attitudes et comportements des agents des services de maintien d’ordre,
  • Analyser les comportements à risque des non manifestants et informer les autorités en charge du maintien d’ordre,
  • Maintien la liaison avec la cellule technique de communication de la société civile,
  • Evaluer le niveau sécuritaire de la manifestation et informer en temps réel les responsables de toutes les parties prenantes de la manifestation,
  • Suivre les dispositions prises pour la résolution des problèmes et anomalies constatées dans l’organisation de la marche
  • Collaborer avec les media et les organes de la presse dans la diffusion des messages,

4-Résultats attendus :   

  • Le mouvement des manifestants sont suivis,
  • Les Etats major des partis politiques et les responsables des services de sécurité et de maintien d’ordre sont informés de toutes les menaces ou risques de dérapages des manifestants,
  • Les responsables des services de sécurité et de maintien d’ordre sur le terrain sont informés  sur les attitudes et comportements des agents de  maintien d’ordre,
  • Les autorités en charge de maintien d’ordre, les responsables des partis alliés de la mouvance sont informés des comportements à risque des non manifestants,
  • La liaison avec la cellule technique de communication de la société civile, est maintenue pendant toute la durée de la manifestation,
  • Le niveau sécuritaire de la manifestation est évalué en temps réel et les responsables des parties prenantes de la manifestation sont informes de la gravité des problèmes,
  • Les réponsesapportées par les autorités à tous les niveaux pour la résolution des problèmes ou défaillances sont suivis,
  • Une collaboration entre les observateurs, les media et les organes de la presse est établi pour une meilleure harmonisation des informations, ce qui permettra éventuellement de situer les responsabilités.
  • Les informations diffusées sur les ondes reflètent la réalité du terrain et ne souffrent d’aucune censure ou de manipulation,
  • Les leçons tirées de la manifestation ferons l’objet d’un point de presse par la cellule technique de communication de la société civile.

 5-Vision et perspectives :

La societé civile en tant que force de veille et de proposition interviendra auprès de tous les acteurs  politiques en favorisant le respect de l’Etat de droit

La société civile se positionnera comme un acteur incontournable dans la gestion du processus de démocratisation, mais aussi contribuer au respect des textes et lois régissant le fonctionnement des institutions de l’Etat et des partis politiques en guinée.

vSur le long terme, ces observateurs, constitueront des  points focaux pour toutes les activités liées à l’éducation civique dans le cadre de la participation citoyenne aux processus électoral d’une part, et d’autre part participeront aux lobbyings et plaidoyers aux instances de prises de décisions.

L’implication de la société civile dans le processus de démocratisation de la Guinée, permettra de prévenir tous les facteurs favorisants les violences.

Sur le plan social, le déploiement des jeunes observateurs de la société civile permettra le renforcement de la solidarité entre les jeunes de tout bord politique, mais aussi la préservation de la cohésion sociale.

 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.