Connect with us

Holomo Koni Kourouma : « le Pr Alpha Condé a largement échoué. Il ne mérite pas un second mandat »

Publié

Le

Dans cet entretien qu’il a accordé à GUINEE360 en marge du lancement de son parti le samedi 11 juillet, l’honorable Holomo Koni Kourouma parle de son départ de l’Union guinéenne pour la démocratie et le développement (UGDD), des ambitions de son parti dénommé Parti des Démocrates pour le Développement de la Patrie (PDDP). Il a également abordé d’autres sujets dont son soutien à la candidature de Dadis Camara, la mauvaise gestion de l’épidémie d’Ebola.

G360 : M. Kourouma, vous êtes un député élu sur la liste de l’UGDD. Qu’est-ce qui a motivé la création du PDDP ?

Holomo Koni Kourouma : En fait, j’aime cette image. Les partis politiques, c’est comme des véhicules que vous prenez pour aller vers une destination. Si vous vous embarquez dans un véhicule à destination de Labé, et qu’arriver à Moumou le chauffeur du véhicule vous dit qu’il va en Sierra Leone, si vous tenez à l’ancienne destination, ce que vous avez à faire c’est de descendre et de prendre un véhicule qui va à Labé. Je pense que cette image traduit le mieux les raisons de mon départ de l’UGDD. A un moment nous avions les mêmes objectifs que nous avons vendus aux populations, ce, pourquoi elles nous ont accordé leur confiance. Si à un moment on se rend compte que ces objectifs ne sont pas poursuivis, je crois que le seul devoir que me commande ma conscience c’est de prendre mes responsabilités et de poursuivre mon engagement dans une autre formation.

G360 : Aujourd’hui force est de reconnaitre que les partis politiques ont des connotations ethniques. Quelle est la particularité de votre parti ?

Holomo Koni Kourouma : Vous avez vu le présidium de notre parti politique. Vous ne pouvez pas dire que c’est un parti créé sur une base ethnique. Toute la Guinée y est représentée. Et nous comptons faire la différence de ce point de vue. Les maux de la Guinée sont des maux qui s’appliquent à tous les Guinéens de la même façon. La pauvreté n’a pas d’ethnie et nous ne comptons pas utiliser l’ethnocentrisme comme une arme de combat politique. Nous voulons montrer à toute la Guinée qu’on peut faire la politique autrement.

G360 : A quel bloc politique le PDDP s’identifie-t-il ?

Holomo Koni Kourouma : Je pense que les Guinéens se créent beaucoup de confusions. Légalement il n’y a que la mouvance et l’opposition. Si vous êtes de la mouvance, ce n’est pas la peine de vous fatiguer. Aller au RPG Arc-en-ciel et vous supportez le Pr Alpha Condé. Dès que vous créez un parti, vous voulez briguer la magistrature suprême, vous êtes de l’opposition dans la mesure où vous estimez que le Pr Alpha Condé ne fait pas un bon travail. Nous pensons que le Pr Alpha Condé a largement échoué et qu’il ne mérite pas un second mandat. Nous pensons être les mieux placés pour présider aux destinées de notre pays. De ce point de vue nous sommes pleinement de l’opposition.

G360 : Alors qu’est-ce qu’on peut s’attendre de votre parti ?

Holomo Koni Kourouma : Nous pouvons nous attendre de notre parti à nous battre pour que les débats quittent les sujets toxiques qui n’apportent rien à la Guinée comme les sujets sur l’ordre des élections, Waymark-Sabari Technologie, afin qu’on puisse se concentrer sur les projets concrets qui ont de l’importance pour la Guinée. Comment on peut faire pour que l’éducation en Guinée marche ? Comment on peut reformer le système de santé ? Comment on va donner l’emploi aux jeunes. Le PDDP veut se concentrer sur des sujets concrets et non sur des sujets toxiques qu’on peut discuter quatre, cinq ans sans que le peuple de Guinée n’en tire le moindre bénéfice.

G360 : Vous accusez les autorités de mauvaise foi dans la lutte contre l’épidémie à virus Ebola. Donnez-nous plus d’explication

Holomo Koni Kourouma : Depuis le mois de septembre, moi je me bats pour la fin d’Ebola. J’ai organisé une conférence de presse au cours de laquelle j’ai préconisé dix mesures qui, appliquées, auraient pu nous permettre de lutter contre Ebola. Depuis septembre 2014 nous avions recommandé que le gouvernement ne laisse pas les personnes contacts se promener, mais qu’il les isole dans les coins et qu’il les surveille comme les autres pays l’ont fait : le Sénégal, le Mali et le Nigéria.  Mais quand un gouvernement accepte que des personnes qui sont potentiellement susceptibles d’avoir Ebola se promènent et qu’on les appelle au téléphone pour dire qu’on est en train de les surveiller, c’est un gouvernement qui ne peut pas prendre ses responsabilités. Quand un un gouvernement sait qu’il y a Ebola dans un village et laisse les habitants de ce village là se déplacer comme si de rien n’était, c’est un gouvernement qui ne peut pas prendre ses responsabilités. Tous les pays qui ont pris leurs responsabilités face à Ebola ont mis fin à cette épidémie dans un espace de deux mois. Tous les pays qui ne l’ont pas fait ce sont des pays qui ne prennent pas leurs responsabilités. Ma conception est très simple. Aujourd’hui si les mesures de lutte contre Ebola sont prises, ce virus ne fera pas plus de trois mois en République de Guinée. Mais on entend la coordination de lutte contre Ebola dire que l’épidémie va rester au moins jusqu’à la fin de l’année. Nous constatons qu’il y a un manque de volonté dans le cadre de cette lutte.

G360 : Est-ce qu’on peut s’attendre à une alliance entre votre parti et les FPDD de Dadis Camara ?

Holomo Koni Kourouma : Absolument. Si le président Dadis arrive et qu’il maintient sa candidature, nous sommes dans de très bonnes dispositions pour soutenir cette candidature. Parce que nous sommes convaincus que ce monsieur, quand il était au pouvoir, s’est battu pour que les Guinéens aient la tête haute. Il s’est battu pour que les femmes pauvres des quartiers aient de l’eau. Il s’est battu pour que les universités aient de l’électricité. C’est un monsieur qui était animé d’une bonne volonté. Peut-être que ses méthodes de gouvernance n’ont pas toujours  été bien, mais il avait une très bonne volonté et les gens ont monté des complots incalculables contre lui. Je suis convaincu que si le peuple de Guinée abandonne ce monsieur il va prendre beaucoup de temps avant qu’il n’ait un leader conscient, patriote qui veut se battre pour lui. Et moi je ne veux pas être de ceux-là.

G360 : Merci Honorable

Holomo Koni Kourouma : C’est moi qui vous remercie

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

This message is only visible to admins:
Unable to display Facebook posts

Error: Error validating access token: The user has not authorized application 1332798716823516.
Type: OAuthException
Code: 190
Subcode: 458
Click here to Troubleshoot.
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.