Connect with us

Guinée: Une fatwa fait des blessés graves à Salambande

Publié

Le

Après les violences à l’inauguration de la mosquée de Timbo le vendredi 27 mai 2016, c’est un autre acte condamnable qui s’est déroulé ce weekend à Salambande dans la préfecture de Mali à l’extrême nord de la Guinée.

A Boussoura Modou Gobi, district de Gahira, sous-préfecture de Salambande c’est une « fatwa » de l’imam qui a été le déclencheur d’une pagaille qui a fait des blessés dont certains graves dans la mosquée du village.

Tout est parti quand l’imam a affirmé que « si une personne vient en retard à la mosquée trouve l’imam en train de faire la nafila, il ne doit pas prier la prière d’Al Icha’a avant de poursuivre la nafila avec l’imam, au contraire il doit faire la nafila avec les autres, jusqu’à la fin de la nafila, et après prier la prière de 20 h (icha’a) ».

Après cette fatwa, l’oncle de l’imam (le frère aine de son père) Elhadj Mamadou Gobi, octogénaire et de surcroit fondateur du village a pris la parole pour apporter des rectifications à cette fatwa de l’imam, dès qu’il a commencé son allocution, Elhadj MBello, père de l’imam s’est levé et a giflé son frère ainé, une bagarre s’est donc engagé, bagarre qui a des blessés dont un, Boubacar qui a eu un doigt broyé a été évacué à l’hôpital régional de Labé.

Selon Elhadj Mamadou Gobi, son frère l’empêche même de parler dans les assemblées, « Je ne suis pas imam, je ne lis, ni ne traduit le coran dans les cérémonies, il (Elhadj MBello ndlr) m’a écarté de la gestion religieuse depuis plus de 30 ans maintenant, il a mis comme imam son fils qui n’a pas la formation nécessaire, il m’a battu 5 fois, je ne me suis jamais plaint mais cette fois je vais me plaindre » a t-il dit.

Le vieux s’est donc plaint, une délégation de la ligue islamique préfectorale conduite par Elhadj Ousmane Souaré, Secrétaire Général de la ligue islamique préfectorale de Mali s’est rendu dans le village, il a été décidé que Elhdj MBello est suspendu de la ligue islamique sous-préfectorale, que son fils est révoqué de sa fonction d’imam de la dite mosquée.

Elhadj MBello a ensuite été convoqué par les autorités sécuritaires de Mali, il serait depuis mardi 13 juin 2016 à la gendarmerie de Mali pour des fins d’enquêtes.

Rappelons que Elhadj Mamadou Gobi est père de 15 garçons qui ont tous mémorisé le Saint Coran en enseignent dans les différentes localités de la sous-préfecture.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.