Guinée: L’allocation de souveraineté du chef de file de l’opposition est intuitu personæ - Guinee360.com - Actualité en Guinée
Search

Guinée: L’allocation de souveraineté du chef de file de l’opposition est intuitu personæ

Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition
Télécharger notre application mobile gratuitement
application iphone ipad application android

Le Chef de file de l’opposition est celui dont le parti politique vient en deuxième position au sein de l’Assemblée nationale par le nombre de ses députés. Cette position n’est pas décrétée ni décidée ni offerte en raison de quoi que ce soit ; c’est le reflet de sa force politique sur l’échiquier national. Il faut éviter de faire de l’amalgame ou de la confusion.

Lorsqu’une coupe de football est engagée entre des dizaines d’équipes, ce sont les deux finalistes qui gagnent les médailles d’argent et d’or. Ces butins sont leur propriété exclusive fruit des efforts fournis durant toutes les phases jusqu’à la qualification en finale.

C’est le même cas ici ; le titre de chef de file de l’opposition est attribué au chef de la formation politique qui occupe le second rang au sein de l’Assemblée nationale par le nombre de ses députés.

Cette institution donc, est consacrée par une loi votée par l’Assemblée nationale et est une loi organique en soit. Le titre dont il s’agit ne s’acquiert pas par décision, par acte administratif mais plutôt grâce au résultat de l’effort fourni sur le terrain politique, effort sanctionné par la vox populi.

Ce n’est pas non plus pour l’opposition, pas du tout, c’est pour le chef de file de l’opposition ; lui et son parti politique exclusivement.

Ce fonds l’appartient en tant que fruit de ses efforts à l’issue d’une consultation électorale. C’est une propriété dont, El hadj Cellou Dalein Diallo, Président de l’UFDG, parti qui détient cette deuxième force au sein de l’Assemblée nationale, a l’usus, le fructus et l’abusus.

Donc c’est loin d’être une faveur c’est un droit acquis par l’effort. Ce n’est pas une allocation à partager avec qui que ce soit ?

Par contre, en tant qu’institution nationale, il ne doit pas être traité moins que les Présidents de l’Assemblée nationale, du Conseil constitutionnel, du Conseil économique et social, de la Cour des comptes, du Premier ministre et surtout du Médiateur de la République qui pour la plupart, sont nommés.

Il est le chef de la deuxième force politique du pays et doit être traité comme tel. Il faut que nous ayons la sagesse d’aller au-delà de l’individu et arrêter le subjectivisme.

Celui qui souhaite être titulaire en 2019 du titre de chef de file de l’opposition et de ses avantages n’a qu’à se préparer pour les prochaines élections législatives pour être la deuxième force politique au sein de la prochaine Assemblée et il sera le chef de file ; ce n’est pas plus compliqué que ça.

Ce qu’il faut déplorer par contre, c’est qu’il aurait dû bénéficier de ces avantages depuis trois ans. Il a légalement et légitimement droit à ce budget, à sa protection, à son service d’appui administratif, à ses employés domestiques sans oublier ses moyens de déplacement à l’instar de tous les autres Présidents d’institution.

Quoi de plus normal ! Donc chers compatriotes, œuvrons au renforcement de nos institutions, au respect scrupuleux de nos lois et engagements en écartant et en nous écartant des considérations subjectives.

Honorable El hadj Dembo SYLLA

Vice-Président de l’UDG

 


Télécharger notre application mobile gratuitement
application iphone ipad application android

Votre Publicité ICI

Mais aussi, sur le même sujet

Guinée : Papa Koly  « pourquoi les gens ... Au passage dans l’émission œil de Lynx de ce mardi...
Guinée : Pour François Bourouno « Cellou... Entre l’Union des forces démocratiques de Guinée (...
Guinée : Voici comment Aboubacar Sylla v... Au passage dans l’émission Œil de Lynx ce mardi 16...
Guinée: Le projet de code des collectivi... Les députés se sont retrouvés en plénière ce lundi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *