Connect with us

Guinée: journée «ville morte» en demi-teinte à Conakry

Publié

Le

 

A l’appel d’une partie de l’opposition guinéenne, une journée « ville morte » a été partiellement suivie mercredi 12 août à Conakry. Les opposants entendaient protester contre l’arrestation et l’incarcération d’un des leurs, pour coups et blessures volontaires, malgré le fait qu’il bénéficie d’une immunité parlementaire.

Si tout n’était pas mort, côté ambiance, ce mercredi n’a pas été non plus un jour normal à Conakry, où tous les quartiers favorables à l’opposition – les commerces majoritairement -, ont baissé les rideaux. La circulation était très au ralenti, notamment sur le boulevard Le Prince, qui mène des périphéries de la capitale au centre-ville.

C’était donc une demi-victoire ou un demi-échec pour une partie de l’opposition, qui avait appelé à cette journée « ville morte » pour soutenir l’un des siens, le député Ousmane Gaoual Diallo, arrêté lundi pour coups et blessures volontaires.

Face aux accusations de l’opposition, qui parle d’un acharnement contre un opposant très critique vis-à-vis du régime d’Alpha Condé, le procureur Sidiki Kanté réplique sur l’antenne de RFI : « Nous avons reçu un procès-verbal d’audition d’une plainte d’un citoyen que nous avons orienté en flagrant délit avec placement du prévenu sous mandat de dépôt. »

Selon une source proche du dossier, le procureur Kanté a déjà envoyé une lettre d’avertissement au prévenu pour comparaître ce jeudi devant le tribunal de première instance de Mafanco pour y être jugé.

Source : RFI 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.