Connect with us

Guinée : Mandjou Diallo réagit après la qualification

Publié

Le

Opposé à la Côte d’Ivoire ce dimanche au stade du 28 septembre de Conakry dans le cadre des matchs retour du deuxième tour éliminatoire de la prochaine CAN U20, le syli junior a souffert avant d’arracher sa qualification pour le dernier tour malgré sa défaite (0-1). Après le match, l’entraîneur guinéen, Mandjou Diallo, a reconnu les difficultés auxquelles son équipe a du faire face.

Vainqueur à Abidjan (1-2) le 21 mai 2016, le syli junior n’avait besoin que d’une confirmation à Conakry pour passer ce tour. Dans cette rencontre face à la Côte d’Ivoire, ce sont les visiteurs qui ont fait le jeu et les locaux ont subi. Les Ivoiriens qui anticipaient sur les ballons, se sont créés plusieurs occasions. Mais comme la plupart du temps dans ce match, Moussa Camara, le portier guinéen a sorti le grand jeu et écœuré ses adversaires. Mais après l’heure de jeu, la Côte d’Ivoire marque sur un coup franc direct (69’). Cet avantage (0-1) ne suffira tout de même pas aux visiteurs pour se qualifier.

Les sifflets du public, la qualification, la pression du stade du 28 septembre

La Guinée s’est qualifiée pour le dernier tour, mais ça aura été dans la douleur. En conférence de presse d’après-match, le technicien l’a reconnu, « J’avais dis aux enfants que ça ne sera pas facile. J’avais dis de ne pas regarder le public, de ne pas regarder même les gens qui sont à la loge officielle ou à la tribune. Mais de me regarder dans ma surface technique. Je savais qu’on allait nous malmener, qu’on allait nous fatiguer vu la qualité de jeu produite par cette équipe ivoirienne, le potentiel et l’expérience ».

Après l’ouverture du score des Ivoiriens, Mandjou a vu une bronca venir des tribunes.

L’actuel entraîneur du Hafia FC Mandjou Diallo a été hué par le public suite à son dernier changement. Un choix que le sélectionneur guinéen a tenté d’expliquer. « Sur le plan tactique, moi je pense bien qu’on a été vraiment bons. Si vous avez remarqué, notre bloc équipe, on l’a mis à mi-hauteur. On n’a pas pressé haut l’adversaire, parce que déjà si on pressait haut l’adversaire, il risquait de nous mettre le ballon dans le dos et ça allait nous fatiguer derrière et vers la fin vous-même vous avez vu ça nous a trop fatigués. On sollicitait toujours le ballon sur le dos du milieu récupérateur. Moi je pense bien que ce n’est pas facile. Jouer au stade du 28 septembre c’est difficile » s’est-il défendu.

Au prochain et dernier tour, la Guinée sera face à la Gambie. Ce match est programmé en juillet 2016.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.