Connect with us

Santé: des journalistes enquêteurs lèvent l’équivoque sur le don de sang à l’Hôpital Ignace Deen

Publié

Le

L’Association des Journalistes en Santé-Guinée (A.J.S) a fait la restitution d’une enquête qu’elle a menée pendant 10 jours sur le projet d’appui à l’amélioration des conditions d’accès au sang à l’hôpital Ignace Deen, ce mardi 11 décembre à la maison de la presse.

Des suspicions sur les dons de sang à l’Hôpital Ignace Deen ne se font pas rares. Une équipe de journalistes en santé s’est donné la tâche de fouiller afin d’exposer les réalités dans ce grand centre hospitalier de la capitale guinéenne.

« Il y a souvent des plaintes sur le manque des poches de sang dans ce centre ou des problèmes d’acquisition», affirment les enquêteurs.

Dans le but de vérifier l’information aussi sur la surfacturation de la poche du sang à Ignace Deen, l’équipe des journalistes en santé à chercher à situer les responsabilités.

« Des gens se plaignent, qu’ils payent plus. D’autre nous ont confirmé qu’ils ont l’habitude de payer une poche de sang à 200.000, 250.000 ou 300.000 GNF. 

Donc nous voudrions aussi savoir, est-ce que cette pratique se faisait effectivement à l’Hôpital Ignace Deen…», a dit Diariatou DIALLO, représentante du Binôme A.J.S-Guinée.

Avec pour cibles les demandeurs de sang ou patients, les médecins traitant(la maternité, la pédiatrie et la chirurgie). Et aussi l’unité de transfusion sanguine.

Par ailleurs, les enquêteurs ont formulé des recommandations. Pour eux, il serait judicieux que les autorités de l’hôpital Ignace Deen procèdent à l’autonomisation de l’unité de transfusion sanguine. Faire ensuite une campagne d’information et de sensibilisation à l’endroit de la population sur les dons des poches de sang et la procédure en vigueur pour l’obtention du sang.

Au Directeur général de l’Hôpital Ignace Deen d’améliorer les cadres de travail au sein de l’unité de transfusion sanguine, veiller au respect de la procédure d’obtention de sang et sanctionner tout personnel de santé qui se livreraient à des actes de corruption et de trafic des poches de sang.

L’Association des Journalistes en Santé-Guinée (A.J.S) travaille en collaboration avec le site laguineenne.info. 

Le but est de renforcer la communication sur les sujets de santé à l’échelle nationale et améliorer la connaissance est les conditions de santé de la population, a signalé Maimouna BANGOURA, administratrice de cet organe en ligne.

Dans cette collaboration, leurs efforts ont permis à 52 % sur 58 des demandeurs de poches de sang d’être sarisfaits.

Publicité
1 Commentaire

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.