Connect with us

Guinée : Faya Millimouno s’en prend au bilan et aux « tares »  du régime Alpha Condé

Publié

Le

Guinée: L’opposition observe avec assez d’amertume le recul du pays en termes de démocratie et de développement socio-économique, déplore Faya Millimono, président du Bloc Libéral (BL).

Invité dans l’émission les grandes gueules, le président du Bloc Libéral s’insurge contre les accords politiques du 12 cctobre 2016 qu’il qualifie d’anticonstitutionnels, la pauvreté extrême, le manque d’infrastructures routières, sanitaires et l’impunité « garantie » par un manque d’Etat de droit et surtout « les campagnes de chasse à l’homme que les compatriotes guinéens sont victimes à l’étranger pour manque d’initiative et de visibilité  dans notre pays. »

Pour Faya Millimouno, il était prévisible que ces accords ne soient pas respectés. « Qu’ils soient respectés ou pas, ces clauses sont anticonstitutionnelles et c’est une chose qui banalise notre constitution », a-t-il dit.

S’agissant de la dégradation des voies publiques, Faya Millimouno parle de l’échec : « Les routes de  Conakry sont pures que celles même se trouvant à l’intérieur du pays. Il y a des tronçons ici dans la capitale c’est comme la route entre Damaro et Beyla. Cette détérioration  c’est partout en Guinée. C’est une honte nationale. Avec M. Alpha Condé, c’est le manque des routes, c’est l’immigration clandestine des compatriotes guinéens vers d’autres cieux. Combien des Guinéens meurent dans la mer méditerranéenne  dans l’espoir de rejoindre l’Europe ?  Regardz nos compatriotes qui sont de nos jours humiliés en Algérie et partout à travers le monde. Cela encore dénote une fois, la faiblesse des autorités actuelles à faire face aux défis du développement socio-économique du pays. Des milliers de jeunes qui ont fini leurs études mais qui sont inactifs manque  d’emploi. Nos femmes une fois en état de famille sont évacuées au Maroc ou les autres pays voisins de l’Afrique et de la sous-région. Faute des soins efficaces pour les traitées sur place. » 

Répondant aux questions des journalistes sur l’hypothèse de l’actuel président Condé pour faire disparaitre l’opposition, Faya reste optimiste malgré les querelles intestines  qui minent l’opposition notamment  autour des accords signés entre la mouvance présidentielle et la principale formation politique du pays dirigé par  le chef de file de l’opposition.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.