Connect with us

Campagne électorale : Ce nom que Cellou évite de prononcer (Vidéo)

Publié

Le

Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) s’est offert un bain de foule, vendredi 11 septembre, lors du lancement officiel de sa campagne.

Cellou a décidé de sortir hors de Conakry, à Sanoyah, dans la sous-préfecture de Manéah (Coyah), pour annoncer les couleurs de cette campagne.

Se disant s’adresser à l’ensemble des Guinéens, Cellou Dalein exprimé ce qui lui est plus cher que tout : l’unité des Guinéens.

 « Ici, dit-il, c’est bien à notre nation entière que je m’adresse. 
C’est à elle que je me présente humblement. Depuis de nombreux mois, j’ai exhorté notre peuple au rassemblement, pour sauver notre pays des forces de division de la nation
. »

Le président de l’UFDG a rappelé aux Guinéens que le 11 octobre, les Guinéens soutiendront le candidat qu’ils estiment, et que c’est en toute conscience qu’ils choisiront « le plus digne de représenter la Guinée.»
« C’est en toute conscience que nous déciderons de celui qui provoquera le destin et donnera la couleur de l’avenir de notre Guinée, pour les 5 prochaines années. Le Président de la République incarne la nation tout entière. Il doit exprimer et servir le seul intérêt national. C’est à ce titre et pour cette raison que je suis devant vous aujourd’hui», a-t-il ajouté.

La mauvaise gouvernance, la division, la violation des droits de l’homme, la pauvreté des citoyens, la corruption, ou encore l’achat de conscience pour l’obtenir le suffrage des citoyens, ce sont là entre autres des maux qu’a dénoncés Cellou Dalein. Maux qu’il a mis à l’actif d’un ‘’petit roi’’, qui n’est que le président sortant Alpha Condé : « […] Je vois ce petit roi distribuer des paquets de liquide lors de ses déplacements. Des paquets de billets qu’il distribue avec l’argent de la République de la Guinée ! Ces sortes de cadeaux nous réduisent, nous Guinéens, à un statut de mendiants ! Voulons-nous d’un petit roi qui dilapide l’argent de la Guinée? Non. C’est en citoyen que nous décidons de notre avenir commun ! Notre conscience ne s’achète pas ! Notre dignité de citoyen ne s’achète pas !  Nous Guinéens nous devons mettre fin, le 11 octobre, à ce système!»

Il a proposé un programme alternatif à celui d’Alpha Condé qui, selon lui, prend en compte les préoccupations de l’ensembles des populations guinéennes sans considérations ethniques, politiques, sociales.

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.