Connect with us

Guinée: démarrage du forum sur la mobilisation des ressources internes

Publié

Le

Guinée: De grandes personnalités du monde de l’économie et de la finance se sont retrouvées, ce jeudi 10 novembre 2016 à Conakry, dans le cadre du forum sur la mobilisation des ressources intérieures, afin d’échanger sur les politiques adéquates pour une meilleure approche en matière de fiscalité.

Organisé par le ministère guinéen du budget, ce forum se veut un espace d’échange et de proposition dont le but est de faire la relecture de la politique fiscale du pays en tenant compte des contraintes socio-économiques.

Parmi les illustres hôtes invités à participer au forum, il y a le secrétaire exécutif de la communauté économique de l’Afrique (CEA) Carlos Lopes, modérateur pour l’occasion du panel d’ouverture; Albert Zeufac, chef économiste région Afrique de la banque mondiale et Idrissa Thiam, ministre conseiller à la présidence guinéenne. Ces trois personnalités ont tour à tour donné leur approche sur le thème de la mobilisation et l’utilisation éfficace des ressources intérieures. « La première fois en deux décennies, le taux de croissance par tête en Afrique sera négatif. Nous projetions que la croissance du PIB pour l’Afrique sub-saharien sera de 1.6% seulement en 2016. Et ceci est bien inferieur aux taux de croissance de la population » a fait remarqué M. Zeufac.

Le chef économiste de la banque mondiale pour l’Afrique, a insisté dans son intervention sur la nécessité pour les pays en voie de développement, y compris la Guinée, à investir dans les secteurs qui créent de l’emploi. Car selon lui, cela permettra une adéquation entre la croissance du PIB et son impact sur la vie sociale des populations. Abordant la question des leviers du secteur économique Albert Zeufac a déclaré qu’ « on ne peut fonder une stratégie de développement sur les mines » en estimant que l’Afrique est le seul continent à avoir raté sa révolution verte. Il croit fermement qu’il y a un impératif fondamental à diversifier les économies.

« Lorsque nous regardons un peu plus en profondeur, on se rend compte que, cette mauvaise performance macroéconomique est en faite tirée par trois pays : le Nigeria, l’Afrique du Sud et l’Angola, font à eux seul 60% du PIB africain, d’autant que ces trois économies s’enrhument, l’Afrique tombe malade. Et c’est exactement ce qui est entrain de se passer » explique Albert Zeufac.

L’ex secrétaire exécutif du CEA a pour sa part déclaré en tant que modérateur du panel qu’au delà de l’impératif de diversification des économies, il faut aller vers l’industrialisation dans les secteurs porteurs de croissance comme l’agriculture.

Le ministre guinéen du budget a résumé l’enjeu de ce forum à la nécessité de faire la relecture de la politique fiscale de la Guinée pour permettre un fonctionnement éfficient et éfficace dans la mobilisation et l’utilisation des ressources intérieures, tout en tenant compte des contraintes socio économiques. Il espère qu’à l’issu de ce forum des directives pourront se dégager pour mobiliser plus de ressources, les sécuriser et les réinvestir dans les secteurs clés du développement avec une politique de mise en œuvre adaptée.

Ce forum qui se déroulera sur trois jours, a rassemblé plus de trois cent personnes venues de plusieurs pays et du secteur public et privé, ainsi que de l’administration financière et fiscale guinéenne.

Avec : FinancialAfrik

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.