Connect with us

Guinée : Réactions des avocats sur le procès d’Ousmane Gaoual 

Publié

Le

Le procès d’Ousmane Gaoual a été suspendu par le juge Mangadouba Sow et renvoyé au jeudi 11 août 2016 au tribunal de première instance de Dixinn, après plusieurs heures de débats.

Au sortir de la salle d’audience, les avocats de la défense et de la partie civile se sont exprimés.

Me Paul Yomba Kourouma de la défense : «C’est une journée marathon. Les débats ont été très houleux. La défense a soulevé l’immunité de l’honorable Ousmane Gaoual Diallo. Les avis ont été divergents. Nous avons fustigé le fait que cette flagrance ne tenait pas, qu’elle ne sied pas en espèce, puisqu’il n’a pas été arrêté sur le champ, il n’a pas été poursuivi par la clameur publique. L’officier de police judiciaire ne s’est pas rendu sur les lieux pour recueillir toutes les informations, faire les constations nécessaires et qu’aucune pièce n’a été jointe au dossier. Seul procès verbal est parvenu à monsieur le procureur de la République qui a déclenché ces hostilités. La seule pièce qui a été exhibée, c’est celle de la partie qui, en espèce, n’a ni droit ni qualité, aucun titre pour le faire. »

Me Mohamed Sampil de la partie civile : « Nous restons sereins parce que pour nous ce dossier est solide, contrairement à ce qu’on raconte. Nous attendons bien rester dans la logique de la défense normale des intérêts de nos clients en dehors de toutes autres considérations. Nous allons démontrer que les infractions telles que présentées dans ce dossier peuvent être de nature à aboutir à la vérité.  Pour nous, c’est une procédure de flagrance. […] Quand c’est le cas, on n’a pas besoin de lever l’immunité parlementaire du député. »

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.