Connect with us

Guinée: Abdourahmane Diallo de Suk’Art sur la condamnation d’Orange « c’est un pas de plus dans la lutte contre la piraterie… »

Publié

Le

Guinée: Le tribunal de première instance de Dixinn a rendu sa décision le vendredi 8 avril sur l’affaire qui oppose la maison de production de Khady Diop à la société de téléphonie Orange Guinée. Cette société a été condamnée au paiement de 10 milliards 250 millions de francs guinéens à la maison de production Suk’Art.

Le lundi 10 Avril 2017, Abdourahmane Diallo de la maison de production Suk’Art a déclaré que ce nouveau développement est un pas de plus dans la lutte contre la piraterie et une leçon pour les autres structures de production.

La maison de production Suk’Art avait porté plainte contre Orange Guinée pour utilisation illégale et frauduleuse d’une oeuvre de l’artiste Khady Diop. Abdourahmane Diallo, le chef de Font-familyrojets de cette maison d’édition fait remarquer qu’ils avaient tenté de régler l’affaire à l’amiable, mais:  » Nous avons dressé un constat que nous avoint avec une lettre de mise en demeure à Orange pour qu’elle nous fasse l’état des ventes, qu’on puisse trouver un accord à l’amiable. Mais Orange est restée trois mois, voire quatre sans réagir. Alors nous avons constitué un pool d’avocats et nous avons fait assigner Orange pour violation de droit commercial et de propriété intellectuelle… »

Orange Guinée condamnée au paiement de plus de 10 milliards de francs guinéens

Orange Guinée a été condamnée au paiement d’une somme de plus de 10 milliards de francs guinéens à la maison de production Suk’Art. Cet opérateur culturel en ces termes, comment ils sont arrivés à cette somme:  » Quand Orange a refusé de faire la situation des ventes, nous nous sommes fondés sur des chiffres qu’elle-même donne. Orange revendique 5 millions d’abonnés et la tonalité en attente d’appel est facturée à l’utilisateur à 2500 francs guinéens par mois. Si vous multipliez 2500 par les 5 millions d’abonnés, c’est ce qui vous donnera les 10 milliards 250 millions… »

Les autorités en charge de la culture ne maîtrisent pas, le fonctionnement de l’industrie musicale soutient Abdourahmane Diallo. Il estime que Suk’Art a montré la voie à travers ce procès aux autres maisons de production:  » C’est pour nous, un grand pas qui a été franchi. Parce que depuis que Orange a commencé à faire ce service de tonalités en attente d’appel, elle le fait de manière illégale, le plus souvent. Orange est une pirate sous une autre forme. C’est donc pour nous un premier pas vers la lutte contre la piraterie. Et puis cela va permettre aussi d’éduquer un tout petit peu nos maisons de production, pour qu’elles comprennent comment fonctionne aujourd’hui l’industrie musicale… »

Nous avons joint le chargé de communication d’Orange pour avoir leur version des faits, mais il nous confie qu’il n’est pas bien placé pour évoquer cette affaire. L’avocat d’Orange Guinée, également joint, n‘a pas voulu s’exprimer, étant hors du pays.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.