Connect with us

Guinée: Après son échec au Parlement, le front anti accord vise plus haut

Publié

Le

Les membres du front pour la défense des droits des citoyens ont animé une conférence le jeudi 9 mars 2017 dans la salle Mohamed Koula Diallo de la Maison de la Presse. L’adoption du code électoral amendé par les députés à l’assemblée nationale ne les enchante pas. Ils l’ont fait savoir à la cour constitutionnelle et attendent que celle-ci l’invalide.

Composés de leaders politiques, de défenseurs des droits de l’homme et d’acteurs de la société civile, le front national pour la défense des droits des citoyens s’insurgent toujours contre l’adoption du code électoral. Dans leur déclaration  lue par Saikou Yaya Diallo, un des porte-paroles, ils se disent déçus des députés: « Le front regrette que les députés notamment ceux des groupes parlementaires Rpg arc en ciel et les libéraux democrates ont passé outre ses appels et procédé à l’adoption de ce code electoral… »

Ces frondeurs saluent les députés qui ont voté contre l’adoption de ce code electoral: « C‘est le moment de saluer et de féliciter l’acte de certains deputés comme l’honorable Aboubacar Soumah de l’UFDG, les 12 députés du groupe parlementaire Alliance républicaine et 4  des députés non inscrits pour leur refus de cautionner l’inégalité et pour leur rejet de l’amendement du code electoral… »

Les membres de ce front ont saisi l’Institution nationale indépendante des droits de l’homme (INIDH) pour qu’un recours soit introduit au niveau de la Cour constitutionnelle. Ils invitent cette instance à retourner ce code à l’Assemblée nationale: «  C’est le lieu de lancer un appel à laCcour constitutionnelle pour qu’elle examine le recours qui lui a été transmis avec sérénité en tenant compte des arguments juridiques relevés par le front et les autres entités qui ont saisi l’INIDH et les trois magistrats dont l’avis a été pourtant sollicité par la commission des lois. En rejettant le texte portant code électoral, les membres de la Cour auront rendu un service mémorable aux Guinéens… »

La majeure partie des députés à l’Assemblée nationale ne lisent pas les textes qui leur parviennent, soutiennent les membres de ce front. Ils entendent mener d’autres actions au cas où la Cour constitutionelle validait ce code électoral…

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.