Connect with us

Inversion de l’ordre chronologique des élections : un commissaire révèle

Publié

Le

Les Guinéens devront choisir leur président avant leurs maires. C’est la décision de la CENI. Mais selon Etienne Soropogui, commissaire à la CENI, cette décision est ‘’extérieure’’ à la commission.

« C’est visible, personne n’est naïf et ça saute aux yeux que la pression est externe. Techniquement, il est possible d’organiser les élections communales et présidentielle sur la base du fichier tel qu’il est aujourd’hui. L’institution électorale a été influencée parce que tout simplement le schéma politique que nous nous sommes fixés depuis 2014 était de faire les élections communales avant la présidentielle. C’est une influence. Je n’ai pas envie d’entrer dans les détails. Je vous dis que l’influence est extérieure à la  CENI. Donc ça devait venir naturellement du Président de la République», souligne le représentant des Nouvelles Forces Démocratiques (NFD), à la CENI. Il a fait cette déclaration dans l’émission les GG de la radio Espace FM.

 

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.