Connect with us

Guinée : le gouvernement et des opérateurs économiques concluent un accord

Publié

Le

Le mercredi 10 février 2016, un accord important a été signé entre des opérateurs économiques et deux ministres guinéens.

A partir du 1er février 2016, la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur certains produits, notamment l’huile, le sucre et la farine, sont passées de 18 à 20%. Dès l’annonce de cette augmentation, les populations ont commencé à s’inquiéter sur les répercussions de cette hausse sur leur pouvoir d’achat.

Et déjà, le prix du kilo de sucre a connu une hausse. Il est passé de 6000 GNF à 6500 GNF par endroits.

Pour éviter une crise sociale liée à cette hausse, le président Alpha Condé a demandé à ce que le ministre du Budget, celui du Commerce et les opérateurs économiques se retrouvent. Ce qui a été fait ce 10 février à Conakry où un accord a été signé entre les trois parties. Cet accord permet aux consommateurs de ne pas ressentir cette hausse de la TVA sur les produits qu’ils achètent.

« Je tiens à remercier ces opérateurs qui ont accepté d’accompagner le gouvernement en un moment un peu difficile où nous avons des contraintes pour l’accomplissement du programme avec le FMI et où nous sommes sur une phase de négociation avec  le syndicat. Donc le moment ne s’y prête pas pour que la population trouve d’autres contraintes à son niveau », a déclaré le ministre du Commerce, Marc Yombouno, lors de la signature de cet accord. Il a par l’occasion, invité les autres opérateurs à emboiter le pas de leurs collègues.

 Mohamed Lamine Doumbouya, ministre du Budget, a expliqué les motifs de l’augmentation de la TVA : «Nous avons un budget très serré cette année avec des niveaux de recettes qui doivent nous permettre normalement d’effectuer un certain nombre de dépenses mais dès lors qu’il y a une baisse par rapport à ces recettes, les répercussions se feront sentir sur les dépenses qu’on doit effectuer. »

Cela est une exigence des institutions de Breton Woods. Donc le gouvernement est obligé de s’y conformer.

« Nous sommes soumis à un programme de faciliter d’élargir le crédit avec le FMI qui doit nous amener au mois de mars prochain à la conclusion des 6ème  et 7ème revues. Ce protocole est la bienvenue car il va nous aider à pouvoir justifier des niveaux de recettes qui nous sommes demandés et aussi de pouvoir effectuer des dépenses projetées», a-t-il expliqué.

Le porte-parole des opérateurs économiques signataires de ce protocole d’accord affirme que la signature de ce document a été faite librement pour accompagner le gouvernement : «Ce protocole permet aux consommateurs de ne pas payer la TVA à la facturation ni sur l’huile ni sur la farine. En tant qu’opérateurs économiques, on vous informe qu’on a accepté de signer ce protocole librement pour accompagner le gouvernement

Ce protocole d’accord n’étant pas signé par tous les opérateurs importateurs des denrées dont la TVA est revue en hausse, le prix sur le marché risque de flamber.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.