Connect with us

Guinée: Oustaz Taïbou accuse sa femme, celle-ci s’explique (Audio)

Publié

Le

Guinée: Le dossier du prédicateur Oustaz Taïbou Bah est loin de connaître son épilogue. Dans un enregistrement sonore obtenu depuis sa cellule de la maison centrale de Coronthie, Oustaz accuse sa femme de l’avoir trompé.

Il révèle à son interlocuteur (le cambiste Thierno Nouhou, qui l’accuse d’escroquerie de plus de 8 milliards francs guinéens) d’avoir mordu au piège tendu par sa femme Hafssa Baldé, elle-même en détention pour le même dossier.

Oustaz dément être un homme très riche. Il dispose cependant de plusieurs parcelles à Conakry, achetées, dit-il, dans l’argent perçu à travers le monde (Angola surtout, et Usa). « Si on voit mes habits et véhicules, on pense que j’ai quelque chose, alors qu’il n’en est rien », soutient Oustaz.

Retrouvez aussi plus bas l’enregistrement d’un appel téléphonique entre Hafsa, la femme de Oustaz Taibou et leur créancier Nouhou.

Hafsa: Tu sais pourquoi je t’appelle à propos de ce programme?

Poursuivie pour escroquerie de plus de 8 milliards GNF, la femme d’Oustaz Taïbou reconnait devoir l’argent au cambiste Thierno Nouhou. Hafsa a été placée en détention le 29 septembre dernier. 10 jours après son placement la Maison centrale de Conakry, elle a eu cette conversation téléphonique en langue Poular que nous vous livrons ici avec son créancier.

Thierno Nouhou: Hafsa tu dois savoir que je ne suis pas contre toi. Ce n’est pas aujourd’hui que nous avons commencé ce travail. Nous avons commencé notre programme depuis longtemps, mais c’est ce dernier temps quand j’ai douté, j’ai cherché à vérifier comment l’affaire évolue. C’est vous qui savez comment ça marche. Aujourd’hui, si j’étais contre vous, je n’allais pas faire des affaires avec vous et je n’allais pas vous donner mon argent. Mais, le fait que vous m’avez contacté pour cette affaire, j’ai accepté à cause de nos liens. Pour raccourcir, comme tu sais que je dois de l’argent à des personnes, aide-moi à rembourser mes créanciers.

Hafsa: Tu sais pourquoi je t’appelle à propos de ce programme? Ce qui s’est passé entre nous est déjà passé. Depuis dix jours je suis là. Si avant j’avais peur que l’affaire soit sur la place publique, aujourd’hui c’est déjà peine perdue. Tous les gens qui me connaissent m’ont appelé. Je décroche certains et d’autres je ne décroche pas. Mais aujourd’hui, tout le monde est au courant. Mais je reconnais devant Dieu que je te dois. Mon objectif c’est de travailler pour te rembourser afin que tu sois libre et moi aussi. Saches que je n’ai pas pris ton argent pour te détourner. Hier, ils ont fait sortir quelqu’un qui a passé 19 ans en prison. Mais, en ce qui nous concerne la détention n’est pas la solution parce que je suis certaine que tu dois de l’argent à d’autres personnes comme je te dois toi aussi. En ce qui le (Oustaz Taïbou, ndlr) concerne, il se peut comme tu l’entends qu’il ne soit pas impliqué pour que tu récupère ton argent, mais rassure-toi, même 100 francs Oustaz ne détient de ce montant.

Thierno Nouhou: Mais, moi, je ne peux pas savoir ça parce que je vous ai donné ensemble de l’argent à la corniche de Madina. N’est-ce pas?

Hafsa: Ce jour-là, Oustaz m’a juste accompagné.

Thierno Nouhou: Une autre fois aussi mes frères vous ont donné de l’argent ensemble.

Hafsa: notre intérêt commun c’est si je travail comme ça je peux te rembourser. Je ne vais pas perdre mes affaires parce que toi-même tu sais que les gens sont malhonnêtes. Si je ne suis là-bas (Dakar, ndlr), je ne peux pas autoriser les gens de travailler (…)

Vous pouvez continuer à écouter l’audio pour plus de détails.

Publicité
10 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.