Connect with us

Guinée: Un trafiquant d’ivoire condamné à Conakry, son complice ivoirien libéré

Publié

Le

Dans son délibéré du mardi 08 Novembre 2016, le tribunal de première instance( TPI) de Mafanco a rendu son verdict sur le dossier dans lequel Lan Lucien Loua et Lamine Loua étaient poursuivis pour détention, circulation et commercialisation de deux pièces d’ivoires sculptées.

Le Guinéen Lamine Loua a été reconnu coupable du délit de détention et circulation d’ivoires sculptés et écope  3 mois de prison ferme. Quant à son complice  Lan Lucien Loua, de nationalité ivoirienne, le tribunal renvoi la fin des poursuites pour délit non constitué.

 Lan Lucien Loua de nationalité ivoirienne et le guinéen Lamine Loua étaient poursuivis pour détention, circulation et commercialisation de 2 pièces d’ivoires sculptées. Des trophées d’animaux provenant de l’éléphant, espèce intégralement protégée par le code de faune et réglementation de la chasse en Guinée et par la Convention de Washington.

 Face à l’élan que prend la criminalité faunique en Guinée, la Justice doit rectifier son tire pour infliger des sanctions maximales aux trafiquants. A en croire à un de nos informateurs, les faibles réquisitions  suivies des décisions de justices peu dissuasives sur les cas de crime faunique continuent à alimenter le commerce illicite des espèces animales protégées tant au niveau national qu’international. Pour lui, lorsqu’une réquisition est forte sur un cas de crime faunique, la chance d’obtenir une peine maximale  est une  évidence.  Se basant donc  sur la dernière réquisition sur le même dossier, notre intervenant s’indigne  que le juge n’a fait que suivre la faible Réquisition du Ministère Public dans cette affaire.

 Dans la dite réquisition, le Ministère Public avait demandé de retenir les prévenus dans les  liens de la culpabilité pour les faits de détention et de  circulation  tout en excluant ceux de commercialisation des deux pièces d’ivoires sculptées mis à leur charge. Il avait requis  3 mois de prison ferme et le paiement de 200.000 GNF comme amende par chacun. Concernant les trophées d’ivoires saisis, sous scellés au greffe du TPI de Mafanco, le Ministère Public avait demandé la confiscation pure et simple.

 Dans son délibéré du mardi 08 Novembre 2016, le tribunal a ordonné la fin des poursuites contre Lan Lucien Loua pour délit non constitué à son encontre. Par la suite, il condamne Lamine Loua à 3 mois de prison ferme et d’une amende de 90.000 GNF pour détention et circulation d’ivoires sculptés. En recevant l’Etat en sa constitution de partie civile, le tribunal condamne Lamine Loua au paiement de 2.000.000 GNF à l’Etat Guinéen à titre de dommages et intérêts. L’on se demande pourquoi l’ivoirien Lan Lucien Loua n’a-t-il pas été retenu dans les liens de la culpabilité d’autant plus qu’il était un complice principal ?

 En outre, le même tribunal avait statué  le 20 octobre dernier sur le cas tortue marine qui avait été appréhendée dans les mains de deux trafiquants par le corps des conservateurs de la nature grâce au soutien technique et juridique de GALF (Guinée Application de la Loi Faunique).  Les deux prévenus à savoir Aboubacar Sidiki Conté et Thierno Sylla ont été sommairement condamnés au temps mis. Toutefois, il faut admettre que ces faibles décisions contribuent largement à pérenniser l’activité illicite des trafiquants fauniques tout en continuant à altérer l’image du pays au niveau international.

A rappeler que le trafic d’espèces est un commerce transnational. Il représente le 5ème crime mondial qui fait amasser plus de 20 millions de dollars chaque année.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.