SociétéQNET: Une société de vente jugée « arnaqueuse », présente en Guinée

QNET: Une société de vente jugée « arnaqueuse », présente en Guinée
QNET: Une société de vente jugée « arnaqueuse », présente en Guinée
QNET: Une société de vente jugée « arnaqueuse », présente en Guinée

Qnet, une société asiatique de vente installée en Guinée depuis plus de 3 ans a réussi à mobiliser bon nombre de guinéens autour de son projet qui semble douteux aux yeux de certains observateurs.

Elle recrute des gens pour revendre et faire connaitre leurs produits, en contre partie des commissions sur chaque nouvel adhérent que ceux-ci ramenaient et sur chaque produit vendu.

Ce lundi 9 octobre, le porte-parole du gouvernement a participé à une activité de cette société tout en encourageant l’affaire. QNET ferait croire à ses vendeurs qu’une fois dans le système, ils pourront facilement trouver des revendeurs sur lesquels ils toucheront des commissions. Elle réclame une somme de près de 6 millions 500 francs guinéens comme frais d’adhésion et prix des produits à vendre.

Les produits qu’elle commercialise sont présentés comme des remèdes miracles comme les sous-verres censés protéger du Sida, qu’elle a tenté de vendre en Ouganda. Forte de sa stratégie de communication, QNET dit prôner l’entrepreneuriat et réussit à faire gagner de l’argent aux premiers adhérents en leur offrant des tarifs préférentiels pour qu’ils aient confiance et puissent mieux faire à leur tour le boulot. Celui de faire adhérer plusieurs personnes au mouvement. Sauf que cette aventure ne durera pas longtemps pour certains pigeons qui ont vite crié à « l’escroquerie ou à l’arnaque du siècle » parce qu’ils parviennent plus à écouler les produits et sont donc contraints d’y laisser leur argent. Il faut signaler que ce sont, le plus souvent des personnes pauvres que les « arnaqueurs » ont poussé à s’endetter qui en sont victimes.

C’est quoi QNET ? Témoignage d’un citoyen

Permettez-moi de vous raconter une petite anecdote. Un jour, un beau frère m’a appelé pour m’annoncer avoir trouvé un nouvel emploi compatible à mon travail actuel. Pour me dire de quoi il s’agit exactement, il a préféré me donner rendez-vous quelque part à Sonfonia. Le jour «J» je me suis déplacé pour aller à la rencontre de mon cher bienfaiteur. Je le prends sur ma moto, on rentre dans le quartier. Il m’introduit dans une cour remplie de monde (des jeunes, femmes, filles, adultes…). A la demande de mon beau, je suis allé à l’étage, entré dans une pièce où deux jeunes sont assis derrière une table sur laquelle est déposé une sorte d’album contenant diverses images. Un autre jeune m’a rejoint. Lui et moi faisons face à nos interlocuteurs.

Après les salutations et l’échange de quelques mots pour détendre l’atmosphère, ils nous ont montré une sorte de collier en nous faisant savoir qu’il s’agit d’un produit qui guérit, disent-ils toutes maladies. Il coute six millions de francs guinéens. Et qu’après avoir versé le montant, l’acquéreur devait passer par tous les moyens pour faire venir d’autres personnes. Et plus il fait venir des gens, plus sa solde augmente. Ils vont jusqu’à nous dire d’ailleurs que tellement que les sommes que nous gagnerons à la longue sont importantes, il nous faut forcément fournir les noms de nos héritiers respectifs. Au terme d’une trentaine de minutes d’entrevue, nous sommes redescendus de l’étage. Alors que pour moi c’était tout, mon beau frère me conduit devant un petit groupe de personnes sous un manguier. Là, il me présente à une fille qui s’évertue à ma convaincre de l’avantage de QNET.

Sérieusement ennuyé, j’ai demandé qu’on me donne le temps de réfléchir avant de prendre une décision. La sœur exige que je me détermine séance tenante. Elle me propose de donner même si c’est 3 millions, soit la moitié de la somme requise pour l’abonnement. Finalement j’ai insisté pour pouvoir me tirer des lieux. J’ai appelé mon beau frère à côté pour lui demander s’il a déjà mis son argent dedans. Il répond par la positive. Je l’ai remercié en lui signifiant que ça ne m’intéresse pas. J’ai quitté l’endroit avec une grande déception. QNET, c’est de l’argent facile. Mais, comme l’a dit quelqu’un «En Guinée, plus le mensonge est gros, plus on croit ».

QNET n’est ni installé en France, en Allemagne, au USA. Comment comprendre que cette société a changé 3 fois de nom en 4 ans, d’abord GOLDQUEST, ensuite QUESTNET et maintenant QNET.

Ce système de vente est interdit dans plusieurs pays d’Afrique, d’Europe et des Etats Unis d’Amérique. Mais en Guinée, malgré les dénonciations de ce système et les nombreuses personnes qu’il a faites, QNET continue d’exercer son business en impliquant désormais le gouvernement pour crédibiliser son deal.

A une de ses activités lundi 9 octobre 2017 au palais du peuple, Damantang Albert Camara, le porte-parole du gouvernement, était présent et a salué ce système de vente : ‘’ le modèle économique qui est derrière, le système de vente en réseaux, le fait que des marketeurs soient formés ce qui les servira aussi bien pour cette activité que pour d’autres activités, aussi le fait que cette société soit passée par le Sénégal, le Mali, la Cote d’Ivoire, cette entreprise qui n’est pas des moindres s’intéressent à la Guinée, cela veut dire que nous avons un marché qui devient attractif…’’

Sur toutes ses pages sur internet, QNET affirme utiliser un système de vente légal et non pyramidal. Chose qui ont contesté des juges de certains pays dans lesquels elle s’est implantée.

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de Guinee360.com sur http://guinee60.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://guinee360.com.Guinee360 est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile en Guinée.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site Guinee360 s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet en Guinée et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 

Vos réactions (3)

  1. Une première fois de voir qu’un gouvernement s’intéresse aussi à une telle chose pareille, ce qui veut dire notre gouvernement les aide à arnaquer son propre peuple quel domage pour nous, on a vu Forever ici et comment les choses se sont déroulés les pertes que plusieurs personnes ont eu mais cela nous a rien dit et voilà on se jette encore dans la gueule d’un autre lion qui, même à pu convaincre notre gouvernement a nous arnaquer ooh mon pays la Guinée je pleure sans cesse car nous sommes aveugle, tout sa à cause du chômage qui ne fait que s’accroître et les jeunes ne savent plus quoi faire. Que bénisse la Guinée et sauve les guinéens

  2. Vous n’avez rien compris de cette entreprise!
    Ne parler pas de ce que vous ne connaissez pas

  3. Merci frère, je ne comprend pas pourquoi les autorités africaine laisse les sociétés d’arnaqueurs dépouillée les bien de leurs pauvre peuple,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com