Connect with us

Guinée: “Nous avons réussi à découpler les élections communales et celles des districts et quartiers”, se félicite Lansana Komara du RPG

Publié

Le

Le secrétaire administratif du RPG-Arc-en-ciel et membre de la délégation de cette formation politique au dialogue inter-guinéen l’a dit ce samedi 08 octobre 2016 en faisant le compte rendu aux partisans d’Alpha Condé.

Vous savez que le président de la république s’est engagé devant tout le monde que tout ce qui sortira de ce dialogue, il est prêt à l’exécuter. En tant que missionnaires, nous ferons tout pour que tout ce qui sera discuté soit faisable. Le dialogue se poursuit et nous sommes sur la bonne voie. Aujourd’hui, tous les points de l’accord politique du 20 août 2015 sont presque épuisés. Nous avons trouvé nécessaire de proposer le report des élections communales au mois de février 2017. C’est le sujet du couplage ou découplage de ces élections qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Nous avons réussi à découpler les élections communales et celles des districts et quartiers. Dans les quartiers et districts, il n’y aura pas d’élection parce qu’il n’y a aucune loi sur les quartiers et sur les districts”, a-t-il dit à ses partisans qui ont fortement applaudis.

Poursuivant, il a fait savoir qu’au niveau de chaque quartier, les formations politiques vont compétir pour obtenir un certain nombre de voix.

Le procès verbal de ces quartiers nous servira automatiquement pour désigner les conseillers dans les quartiers. L’indemnisation des victimes des manifestations politiques ne concernent que celles relatives aux élections législatives de 2013. Certains veulent nous amener à un passé très lointain, c’est pourquoi nous cherchons à cadrer. C’est bien préciser. Ce sont les élections législatives de 2013. On ne peut pas indemniser si la victime n’est pas identifiée. La question est de savoir qui va identifier la victime. Quand nos amis d’en face nous disent qu’ils sont victimes, nous aussi nous disons que nous sommes victimes. Le gouvernement aussi est victime parce que vous avez vu pendant ces manifestations des gens qui ont pris des fusils pour tirer à bout portant sur des hommes en uniforme. Cela au moins c’est clair et c’est visible. Donc, chacun est en train de tirer la couverture de son côté”, a-t-il affirmé.

Et M. Komara de conclure: “ Le dialogue est l’arme des forts. Nous sommes forts c’est pourquoi nous utilisons le dialogue à tout moment pour avancer. Avant toutes les élections, nous avons dialoguer et c’est bien passé. Ceux qui ne veulent pas le dialogue sont des faibles. Ceux qui insultent sont des faibles. Ceux qui jettent des pierres sont des faibles. Ceux qui cassent sont des faibles.

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.