Connect with us

Guinée: Djéré Fouta en larmes, le doyen Diao range son violoncelle !

Publié

Le

Djéré Fouta est un groupe très prisé de chant et de danse de la musique populaire appelée Podha qui a bâti sa notoriété sur ses belles prestations à maints endroits de Conakry. Il est en deuil depuis jeudi 6 avril 2017, jour où elle a perdu un membre.

Le défunt s’appelait Amadou Diao Diallo, fondateur du groupe Djèrè Fouta. Il frottait son violoncelle pour apporter la joie de vivre de notre époque. Il a été un maître incontesté de la cordophonie pastorale. Sa mélodie et sa voix aidaient à revisiter le temple de l’histoire du peuple de Toro dans ses périgrinations les plus connues à partir des montagnes de l’actuelle Tour Sinaï jusqu’aux contreforts du Fouta-Djalon.

Le doyen Diao a cessé de frotter son instrument magique le jeudi 6 avril 2017 dans les environs de 22h à son domicile de Koloma à Conakry des suites de maladie. Il a été inhumé le vendredi 7 avril au cimetière musulman dudit quartier, en présence d’une foule nombreuse. L’homme était un instrumentiste talentueux et chanteur du folklore traditionnel peul. Maître Diao est parti heureux comme il a vécu au milieu des siens et de ceux qui l’ont connu et aimé durant ses printemps de septuagénaire.

Il laisse dans le deuil famille, fans, amis et inconditionnels de la troupe qu’il a contribué à mettre en place. Son œuvre a été celle de transmettre ses connaissances à la jeune génération, puis fédérer les vénérables maîtres de l’art de la cordophonie, de l’acrobatie, de la balade et des odes épiques des pasteurs devenus sédentaires peuls du Fouta-Djalon. Il a tiré sa révérence, mais il demeure à jamais gravé dans nos mémoires. Chacun peut l’écouter sur la page Facebook DJERE FOUTA. Bonne nuit Kötö Diao !

Par Madiba

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.