Connect with us

Guinée : L’opposition met Alpha Condé en garde

Publié

Le

Guinée: Le mardi 7 février 2017, le porte-parole de l’opposition républicaine et le président de l’Union des Forces du Changement (UFC) était l’interlocuteur de la radio Lynx FM, dans l’émission ‘’œil de Lynx’’.  Aboubacar Sylla s’est exprimé sur les points suivants : la session extraordinaire ordinaire prévue les 09 févriers 2017, l’adoption ou nom du code électoral de l’accord politique, les rumeurs d’un troisième mandat, la fameuse visite du chef de l’Etat en Haute Guinée et ses enjeux.

Aboubacar Sylla n’est pas trop fataliste même s’il émet encore de doutes sur l’adoption du code électoral conformément au point 2 de l’accord politique du 12 octobre 2016 qui suscite encore de controverses au sein de la classe politique : «Nous espérons que les lignes ont bougé et nous sommes persuadés que ce projet de loi qui a suscité temps d’espoir et qui a tant bien que mal décrispé le climat politique qui était fragile à un moment donné sera adopté à la majorité absolue. Nous sommes et nous serons catégoriques là-dessus. Nous, nous n’accepterons aucune modification de cet accord et mordicus il faut que cet accord soit voté à l’unanimité par l’ensemble des députés  pour la paix et la quiétude sociale.»

Revenant sur la visite du chef de l’Etat à Kankan et à Siguiri à l’occasion de la semaine nationale des orpailleurs de la Haute Guinée, Aboubacar Sylla souligne : « C’est normal que le président rend visite aux populations. Cela fait partie d’ailleurs de ses prérogatives. Ce que nous déplorons c’est le caractère d’ambigüité, mystérieux de cette visite avec éventuellement un agenda caché. Nous déplorons surtout la dilapidation de l’économie nationale avec cette récession qui frappe notre pays. Ces sommes faramineuses auraient servi pour construire des hôpitaux, des écoles, des routes qui sont quasi inexistantes sans oublier que toute l’administration a débarqué à Kankan pour une simple ‘’mamaya’’ organisée pour le faire plaire simplement. […] Nous nous ne sommes pas contre cette visite, il peut aller dans toutes les régions de la Guinée s’il le souhaite. « Seulement, nous n’accepterons pas le tripa -touage constitutionnelle quelconque, beaucoup des cadres du RPG qui ont la boulimie du pouvoir cautionnent une ‘’troisième  mandature, ils nous trouveront sur leurs chemins et nous disons au chef de l’Etat qu’on ne touche pas à la constitution. Nous de l’opposition, nous envisageons de former une coalition pour un front commun  contre cette éventualité d’une violation flagrante de la constitution ou modification pour briguer une nouvelle mandature. Nous lui disons, ne touche pas à ma constitution et nous attendons que ces velléités se traduisent dans les actes, pour réagir avec la plus impressionnante énergie, nous estimons que la guinée a dépassé ce stade. Les alertes que nous faisons actuellement, nous jouons juste à l’anticipation et à la dénonciation. Les autres chefs d’Etats de trois pays ont officiellement déclaré qu’ils ne se présenteront pas  aux  prochaines consultations électorales.  Il s’agit de l’Angolais et celle du Libéria. Qu’attend Alpha Condé pour faire la même chose? »   

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Publicité

GUINEE360 TV

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.