Guinée - Ousmane Gaoual : ‘’Amadou Damaro Camara est le porte-parole des Businessmen’’ Guinée - Ousmane Gaoual : ‘’Amadou Damaro Camara est le porte-parole des Businessmen’’
Search

Guinée – Ousmane Gaoual : ‘’Amadou Damaro Camara est le porte-parole des Businessmen’’

Ousmane Gaoual : ‘’Amadou Damaro Camara est le porte-parole des Businessmen’’

Le jeudi 5 janvier 2017, le député uninominal de Gaoual était l’invité de l’émission les grandes gueules à la Radio Espace Fm. Sujet débattu avec le député Ousmane Gaoual Diallo, la non  adoption du code électoral au parlement notamment le point 2 de l’accord politique et le retrait des Libéraux-Démocrates de la plénière.

Ousmane Gaoual dit qu’il n’est pas surpris d’être étonné par  cette volte-face des députés de la mouvance  et donne les raisons du retrait de l’opposition républicaine : «  La session  parlementaire a expiré déjà. Le chronogramme établi a été bouleversé. Le sabotage du point 2 de l’accord politique du 12 octobre 2016 et la proposition de nouveaux projets de loi contraires aux accords signés entre les protagonistes qui demande autre mode  scrutin majoritaire ».

Poursuivant, le député dénonce : « Avec Alpha Condé, nous on n’est pas surpris des manœuvres dilatoires, la mauvaise foi du régime d’Alpha Condé et de son Damaro. Nous de l’opposition républicaine, nous avons accepté des compromis pour décrisper le climat politique qui était fragile au nom de la paix et parce que le chef de l’exécutif nous a rassurés qu’il va respecter et qu’il fera respecter les clauses issues du dialogue. Pour nous, changer le mode du scrutin est un débat de société. Si nous avons accepté d’aller à ce dialogue, c’est tout simplement que le code actuel  ne permet pas d’organiser toutes ces élections à temps normal. Mais vous savez que l’Etat guinéen est à terre. Avec ce régime, le dialogue n’a pas de sens, parce qu’un dialogue n’a de sens que si les accords qui seront obtenus vont être respectés. Nous demandons simplement l’organisation des élections transparentes dans les brefs  délais. Au pouvoir de tirer les conséquences. Mais il y aura des contraintes organisationnelles, techniques, juridiques, opérationnelles et financières




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *