SociétéLe prêtre Albert accusé de pédophilie à Conakry mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire

Le prêtre Albert accusé de pédophilie à Conakry mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire
Le prêtre Albert accusé de pédophilie à Conakry - Photo d'illustration
Le prêtre Albert accusé de pédophilie à Conakry mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire

Le prêtre Albert soupçonné d’actes de pédophilie sur une quarantaine d’enfants à Conakry, a été mis en examen au Puy-en-Velay, puis laissé libre sous contrôle judiciaire, le jeudi 7 septembre 2017.

L’enquête a été ouverte après la diffusion en mars d’un épisode de Cash Investigation, l’émission d’Élise Lucet, où le prêtre de 74 ans témoignait en caméra cachée sur les relations sexuelles qu’il avait entretenu avec un adolescent africain durant six ans.

Dix ans de viols avant un rapatriement en France

Les faits remontent aux années 1990, entre 1992 et 2002 exactement, quand le père Albert exerçait les fonctions de directeur dans l’école Sainte-Marie d’Ixen, dans la capitale guinéenne, Conakry. Il dirigeait également une équipe de football de jeunes de 12 à 14 ans, précise Le Parisien, et a profité de son ascendant de guide religieux pour en violer plusieurs.

« Les fonctionnaires ont découvert que le religieux envoyait de l’argent, par mandat cash à quarante de ses anciens élèves, précise une source proche de l’affaire. C’était une manière de dédommager ses victimes et de soulager sa mauvaise conscience ».

En 2003, le pot aux roses est découvert : une des jeunes victimes a confié les viols à répétition qu’il subissait aux autorités religieuses. Le père Albert rentre en France dans un monastère d’Espaly, où il ne fréquente que des hommes. Ensuite, entre 2011 et 2016, de nouvelles plaintes sont déposées auprès des autorités religieuses.

Des aveux en garde à vue

Il a avoué les faits lors de sa garde à vue, d’après une source. « Il affirme que ces jeunes amants étaient âgés de plus de 15 ans, ajoute une autre source. Mais il reconnaît que lorsqu’il était en Afrique, il a cédé à ses pulsions car il se sentait intouchable, invulnérable et totalement au-dessus des lois ».
Le septuagénaire, qui vit désormais dans une maison de retraite au Puy-en-Velay a été laissé libre sous contrôle judiciaire, le temps que l’office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) se rende en Guinée Conakry et recueille les témoignages des nombreuses victimes présumées. Le prêtre pédophile devrait, une fois l’enquête close, comparaître devant les assises de la Haute-Loire.

Avec : 20minutes

Toutes les vidéos (émissions, séries TV, reportages, actualités, ...) de Guinee360.com sur http://guinee60.com.

Toutes les infos 100% People, Buzz et insolites sur http://guinee360.com.Guinee360 est aussi N°1 de l\'actualité sur mobile en Guinée.

SeneNews est en téléchargement gratuit sur Apple Store, sur Window Store et sur Google Play. L’accessibilité, c’est le pouvoir d’avoir l’information qui vous intéresse sur votre mobile smartphone et tablette. Ainsi, notre site Guinee360 s’adapte désormais à tous les formats d’écran, de l’ordinateur de bureau au téléphone mobile, à condition d’accéder à Internet en Guinée et partout dans le Monde.

Mis en ligne par 

Vos réactions (3)

  1. on ne sait plus où confier la tête
    mon Dieu !!!

  2. mosquée problème,
    église problème .
    mes enfants prieront chez moi. et les victimes sont perdant. le reste est une littérature…

  3. Vraiment ma sœur tu as parfaitement raison on ne sait plus où va le monde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connectez-vous pour réagir à cet article
Connexion avec Guinee360.com