Connect with us

Guinee : Le chef de la mission du FMI, fait le point sur les conclusions de la mission

Publié

Le

Depuis le 23 avril dernier, une délégation du Fonds Monétaire Internationale (FMI) est en Guinée pour échanger avec les autorités guinéennes sur la 6ème revue du programme appuyé par un accord dans le cadre de la facilité élargie de crédit (FEC), approuvée par le conseil d’administration (CA) du FMI le 24 février 2012, pour un montant de 198 millions de dollars US.

C’est dans cette optique que le Ministère de l’Economie et des Finances en collaboration avec le FMI a organisé un point de presse pour livrer les conclusions issues de la mission de l’institution financière internationale en Guinée sur la 6ème revue.

Dans son discours de circonstance, le chef de la mission du FMI, Abdoul Aziz Wane a précisé, que les autorités guinéennes et les services du FMI ont fait des progrès vers un accord de principe sur un ensemble de politiques qui, soumises à l’approbation de la Direction et du CA du FMI, pourraient être appuyées par le septième décaissement sous l’accord de la FEC de 18.36 millions de DTS (environ 26 million de dollars US).

Selon lui toujours, en 2014, malgré l’existence d’Ebola, qui a perturbé la croissance économique, le chef de la mission a soutenu, que la stabilité macroéconomique a été maintenue grâce aux politiques économiques saines du gouvernement, aidé par un soutien international accru pour lutter contre l’épidémie Ebola.

«L’inflation a continué de décroitre, atteignant 8,5 pour cent en mars 2015, et les réserves internationales de la Banque Centrale sont demeurées à des niveaux prudents. Le franc guinéen s’est légèrement déprécié par rapport au dollar américain, mais s’est renforcé par rapport à l’euro. Tous les critères de performance et les objectifs indicatifs à fin 2014 dans le cadre de l’accord FEC ont été atteints. Cependant plusieurs objectifs indicatifs à fin mars 2015 n’ont pu être atteints, du fait de pressions budgétaires supplémentaires», a affirmé M. Wane

A en croire le chef de mission FMI, en Guinée, les autorités continuent la mise en œuvre de l’agenda de reformes structurelles, mais des difficultés pour assurer l’assistance technique ont ralenti le rythme des reformes. Mais malgré ces difficultés, la mission se félicite de l’adoption du projet de loi sur les entreprises publiques, qui permettra de contrôler les risques budgétaires.

Pour cette année, il a fait savoir, que l’économie guinéenne va connaitre des difficultés du fait de l’épidémie d’Ebola, qui n’est toujours pas entièrement sous contrôle, de la baisse significative des prix des matières premières et de l’incertitude liée à l’organisation de l’élection présidentielle. C’est pourquoi il a dit : « nous projections une croissance nulle en 2015 ».

Parlant de l’objectif du gouvernement, M. Wane a précisé que les autorités comptent maintenir l’inflation en dessous de 10 pour cent et les réserves à environs 3 mois des importations. Maintenir un programme d’investissement public ambitieux pour soutenir la croissance et améliorer les conditions de vie.

La mission du FMI a encouragé les autorités à appliquer le mécanisme de réflexibilité des prix des produits pétroliers à la pompe et à prendre des mesures d’amélioration des recettes fiscales, pour compenser partiellement l’impact de l’épidémie d’Ebola sur la mobilisation des recettes et à améliorer la transparence de son programme d’investissement public.

Il faut préciser que la réunion du Conseil d’Administration est prévue en fin juin 2015.

Amadou Diallo

Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.