Connect with us

Barça-PSG: Paris éliminé après s’être lamentablement désagrégé au Camp Nou

Publié

Le

Sport: Comment passer du plus grand exploit au pire match de son histoire récente en dix minutes ? Demandez au PSG. Quasiment qualifié face au Barça en ayant trois buts d’avance à la 88e, le PSG a sombré en fin de match au Camp Nou, ponctuant une prestation abominable (6-1). Paris est éliminé et il faut le dire comme c’est, il l’a bien mérité. La claque dans la gueule est monumentale pour l’équipe d’Emery.

La première mi-temps de l’horreur

Vu l’ampleur de la tâche à remonter, on s’attendait à ce que le Barça mette le feu d’entrée. En fait, le PSG s’est aspergé d’essence et lui a tendu les allumettes. Dès la 3e minute, Trapp refuse de sortir sur un ballon anodin et offre le 1-0 à Suarez. Ça ne pouvait pas commencer plus mal ? Bah si. Festival de duels perdus, de passes ratées, de fautes stupides, le PSG n’a pas existé. Et le club de la capitale a fini assez logiquement par s’autodétruire une deuxième fois sur un combo non-dégagement de Marquinhos + non-sortie de Trapp = but contre son camp de Kurzawa (40e). 2-0 à la mi-temps, la flippe est totale. Et tout ça sans que le Barça soit fabuleux, d’ailleurs…

Cavani… puis le cauchemar

Du coup on se dit qu’Unai Emery va remettre en chose à l’endroit à la mi-temps, que les gars vont se remettre à attaquer le ballon, à croire en leur chance de marquer, à jouer au foot quoi. Erreur : nouvelle cagade de Meunier qui tombe tout seul et accroche Neymar. Penalty, 3-0, 48e minute. Panique à bord. Jusqu’à ce que Cavani sauve le PSG d’une belle reprise et marque ce but à l’extérieur. C’est ce que l’on se dit en tout cas, juqu’à ce que l’impensable se produise. Le Barça en plante trois lors de dix dernières minutes de dinguerie totale. Neymar deux fois, Sergi Roberto au bout du temps additionnel. Paris a refusé le football, il l’a payé. Bien fait pour lui.

La pire défaite de son histoire

C’était écrit avant même la rencontre : le PSG allait repartir du Camp Nou avec la pire défaite ou le plus bel exploit de son histoire récente. Vu le scénario, c’est presque encore pire qu’une simple défaite. C’est l’apocalypse version football. Même avec Messi complètement aux fraises, contre un Barça plutôt moyen, Paris s’est totalement sabordé. On a vanté leur jeunesse après le match aller, les Parisiens ont joué ce soir avec la trouille au ventre et la peur de se faire mal. La honte est immense, difficilement quantifiable. Et franchement, à chaud là comme ça, on se demande si le PSG version Qatar s’en remettra un jour.

 Avec 20 Minutes

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.