Connect with us

Guinée : Les acteurs du dialogue se séparent sans accord

Publié

Le

Vendredi 7 octobre 2016, les acteurs du dialogue n’ont pas pu trouver d’accord sur le point de l’indemnisation des victimes lors des manifestations politiques de 2013.

Le porte-parole de l’opposition, Aboubacar Sylla, a dans son intervention, rappelé que l’Etat a l’obligation d’indemniser les victimes des violences lors des manifestations, surtout que cela était inscrit dans l’accord politique du 3 juillet 2013.

« Nous avons dit que l’indemnisation des victimes est un principe qui a été retenu et qui doit être distinct de la procédure judiciaire, puisque ce ne sont pas les personnes qui vont être convaincues des culpabilités dans les violences exercées contre les manifestants qui vont les indemniser. C’est tout simplement l’Etat. Nous avons fait une proposition qui, malheureusement, n’a pas été acceptée. Donc nous avons dit que sur cette question nous sommes intransigeants», a-t-il fait savoir.

Quant à Lansana Komara de la mouvance présidentielle, il a déclaré que pour indemniser quelqu’un, il faut celui soit identifier. Et cette identification, et les modalités d’indemnisation, selon lui, c’est la justice qui peut le faire.

« Pour nous, l’indemnisation ne peut se faire que par la justice. C’est-à-dire qu’on ne peut pas indemniser quelqu’un si on ne sait pas qui doit être indemnisé et qui doit le faire, comment on doit le faire. Les jours à venir nous le prouveront. Mais nous sommes  sur la bonne trajectoire», a-t-il expliqué.

Les acteurs se sont donné rendez-vous le lundi 10 octobre pour tenter de trouver un accord sur ce point.

Publicité
2 Commentaires

Laisser un commentaire

Publicité
Publicité

Copyright © 2014-2019 GUINEE360.
Made with ❤️ in 🇬🇳 by FXBNO.